Accueil > L’association > La fiscalité > La bonne affaire de 2014....

La bonne affaire de 2014....

mardi 11 novembre 2014 - Rédaction SNP

En cette fin d’année, de taux désespérément bas cauchemar des épargnants, les avantages fiscaux pour nous faire un instant oublier une fiscalité confiscatoire sont très rares et parfois bien risqués. Mais il est un placement de père de famille (propriétaire de palmiers) exceptionnellement subventionné par l’État et qui rend à coup sûr un grand service à la collectivité qui ne s’en pas toujours compte.....

Il s’agit tout simplement des dons à Sauvons nos Palmiers dont le qualificatif d’intérêt général ne fait aucun doute ce qui vous autorise à récupérer les deux tiers de votre don sur votre IRRP ( cf art. 200 CGI).

Cette mansuétude fiscale de droite comme de gauche suscite bien des regrets du côté de Bercy mais en ces temps de cote de popularité en berne il paraît difficile de s’attaquer à ce bastion. 

Un petit chèque ou virement de 100 € à SNP correspond un cout de 33 € une vraie bonne affaire pour toute la documentation que nous vous apportons et le lobbying palmiers forcené dont nous raffolons au service de nos intérêts bien compris.

Dès lors vous ne serez pas surpris qu’ un jury "indépendant" nous ait décerné cette Corbeille d’Or (version fake) .

DÉDUIRE SES DONS DES IMPÔTS

Effectuer des versements sous forme de dons ou de cotisations à certains organismes ayant un caractère d’intérêt général (parmi lesquels les associations et les syndicats) peut vous permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. Toutes les associations peuvent recevoir des dons, mais pour pouvoir délivrer un reçu de dons permettant au donateur de bénéficier de réduction d’impôt, elles doivent être d’intérêt général. Pour en être sûr une procédure dîte de "rescrit fiscal" est à effectuer auprès de services fiscaux du Finistère. Attention, l’émission illégale de reçus fiscaux est passible d’une amende égale à 25% du montant figurant sur les reçus indûment émis.

Dons concernés
Vous devez effectuer un don sans rien recevoir en contrepartie. Votre don peut prendre l’une des formes suivantes :
versements directs (le plus souvent des "dons manuels" "en numéraire")
abandon exprès de revenus ou de produits (abandon de droits d’auteur par exemple),
frais que vous avez personnellement engagés dans le cadre de votre activité bénévole et que l’association ne vous rembourse pas (notamment les frais de transports).

Organismes concernés
Les organismes habilités à délivrer des reçus de dons doivent être d’intéret général et présenter un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou concourant à la valorisation du patrimoine ou à la défense de l’environnement. Il s’agit là de l’article 200 du Code Général des Impots.

Calcul de la réduction et report des dons dépassant le plafond
Pour les dons aux oeuvres d’intérêt général, le donateur se verra attribuer une réduction d’impôt à hauteur de 66% (75% pour les organismes d’aide aux personnes en difficultés) des sommes versées dans la limite de 20% du revenu imposable.
Lorsque le montant des dons dépasse la limite de 20 % du revenu imposable, l’excédent est reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à la réduction d’impôt dans les mêmes conditions. En cas de nouveaux versements au titre des années suivantes, les excédents reportés ouvrent droit à la réduction d’impôt avant les versements de l’année. Les excédents les plus anciens sont retenus en priorité.
Pour le renoncement aux remboursement des frais de transports, l’association devra établir son reçu en gardant la preuve des frais engagés (billets de trains, de bus, ou feuille de déplacement). Contrairement au remboursement direct des frais kilométriques dont le barème fiscal prend en compte la puissance fiscale du véhicule, un seul taux est fixé pour tous les non-remboursements de frais kilométriques, ce taux est de 0.304€/km pour une voiture et pour les déplacements de l’année 2010 (barème 2011). 

 

Déclaration
Vous devez justifier les versements en joignant les reçus à votre déclaration de revenus. En cas de déclaration par internet, vous devez conserver les reçus car l’administration fiscale peut les demander.

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

IPM (Integrated pest management) : quèsaco ?

Ce post pour montrer l’ampleur de la littérature sur le charançon rouge et son Integrated Pest Management ( Plan de lutte intégrée). Bien que tous ces articles soient quasi obligatoirement en anglais les auteurs ne le sont (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)