Accueil > Documentation > Autres ravageurs > La bactérie tueuse " xylella fastidiosa " (suite)

La bactérie tueuse " xylella fastidiosa " (suite)

samedi 24 octobre 2015 - Rédaction SNP

En préliminaire : il n’est pas sûr que notre site s’intéresse à l’avenir à cette bactérie qui ne concerne pas les palmiers (1). Nous poserons la question à notre prochaine assemblée générale.

 Mais voici donc l’arrêté du préfet de région. 

quelques commentaires :

*Excellente réactivité des pouvoirs publics.

*Texte réaliste sur la lutte contre les porteurs.

*Prophylaxie musclée aucune explication sur l’ampleur des espèces concernées.

*Aucune mesure d’accompagnement pour les victimes de cette infection.

*Sanctions disproportionnées inutilement répressives.

En conclusion un bon texte, pour l’instant mal vendu. Il faudra très vite donner espoir aux premières victimes de ces mesures autoritaires en donnant un calendrier possible des solutions autres que la fonction purificatrice du feu !

1 -( sauf dégâts collatéraux pour deux Phoenix ( reclinata et roebellini pourquoi eux ?? )

Derniers articles

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)