Accueil > Partenaires*Pro > Les Firmes > L’insatiable.....INVIVO

L’insatiable.....INVIVO

jeudi 24 mars 2016 - Rédaction SNP

Croissance externe à grandes enjambées, INVIVO déjà le plus gros groupe coopératif agricole de France,vient de faire l’acquisition de la branche bio "BIOLINE" de SYNGENTA. Nous n’avons pas la compétence d’une analyse très documentée, sauf à constater que les métiers ont du mal à cohabiter.

 INVIVO complète son dispositif dans les différents outils de la lutte bio : macro organismes, micro-organismes, trichogrammes déjà traités par sa grosse filiale BIOTOP. Nous les avions rencontrés il y a quelques années pour constater que, malheureusement, nous n’étions qu’un marché de niche sans intérêt pour eux. Notre recherche-développement doit s’orienter sur des sociétés beaucoup plus petites.

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

L’été du buis ravagé

Résumé de l’article de Jérôme Julien dans le lien horticole 09/17 272 , "pyrale du buis l’été ravageur".
Cette année, la pyrale du buis (Cydalima perspectalis) a confirmé sa nuisance considérable sur les buis des parcs et jardins (...)

22 septembre, par Rédaction SNP

Un ragoûtant court-métrage

https://youtu.be/f2mTjIvjv9o
Le scénario n’est pas très sophistiqué, le casting simplifié mais quelle leçon de diététique !!

17 septembre, par Rédaction SNP

Biodiversité & Patrimoine

BIODIVERSITE & PATRIMOINE Autoportrait de Claude Monet dans son atelier en 1884, à l’époque où il réside à Bordighera dont il dépeint les paysages (en cartouche).
La palmeraie historique de Bordighera remonte à la fin du (...)

Edito

Edito , août 2017

2 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
SNP n’était pas en vacances. Nous avons continué à améliorer le site par des corrections d’interface, la technologie "responsive" pour smartphones et tablettes et par une fonctionnalité multilingue. En parallèle par Mail Chimp nous avons lancé deux campagnes de News Letter. Une première vague de 300 envois à destination de nos adhérents et anciens adhérents et une seconde de 350 à destination de (...)