Accueil > Documentation > Nouveaux Moyens > L’Indiana Jones des insectes

L’Indiana Jones des insectes

dimanche 18 octobre 2015 - Rédaction SNP


Découverte amusante - ça nous détendra dans l’ambiance actuelle- celle de l’Indinia Jones des Insectes ! On ne l’a pas encore croisé sous nos cieux !!

http://universityofcalifornia.edu/news/taking-aim-global-food-crisis

À l’occasion d’un article de la célèbre University of Califorfia de Riverside faisant le point pour la fête mondiale de l’alimentation, du travail de ses chercheurs pour créer un monde qui ne connaîtrait plus la faim. Les opportunités sont évoquées autant que les dangers.

Au chapitre "pests" Mark Hoddle, director of the Center for Invasive Species Research at UC Riverside, est à la recherche du goldspotted oak borer beetle, qui a sur la conscience 80.000 chênes du Sud Californien.


 et il poursuit "Asian citrus psyllid. Red palm weevil. Gold spotted oak borer must be stopped" .

Nous y voilà, le problème du charançon est vraiment un problème mondial et non pas une coquetterie d’ European Palm Owners . Il faut absolument et avec méthode mettre en place des plans d’action concertée Integated Pest Management  et aussi investir massivement en termes de recherche fondamentale et appliquée sur de nouvelles molécules, le bio contrôle, les OGM, la lutte autocide......

en piste .....

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)