Accueil > Revue De Presse > L’exposition photo "le prince des végétaux"

L’exposition photo "le prince des végétaux"

dimanche 5 janvier 2014 - Rédaction SNP


 Exposition de l’artiste photographe hyèroise


Sylviane Bykowski 


http://bykowski.olympe.in/


L’affaire commence par un petit malentendu heureusement de courte durée. Voici comment la ville présente l’exposition : "Les palmiers, symboles de notre cité, fierté de nos jardins, de nos rues, éblouissent et embellissent notre quotidien et enthousiasment les visiteurs : ces plantes ont forgé l’Histoire d’Hyères et de la Côte d’Azur.
Le « Rêve de palmes » de Sylviane Bykowski, entrepris depuis une dizaine d’années disparaît avec une rapidité sans cesse accélérée par leur « mort annoncée » entraînant un bouleversement des paysages, de l’écosystème. En tant que photographe, Sylviane Bykowski a mémorisé « les Instants Végétal » qui progressivement disparaissent, transformant la physionomie de notre ville.


En première lecture, sur un sujet aussi sensible, nous avons reçu cela comme une oraison funèbre municipale programmée. Il n’en est rien. la ville y contribue seulement en prêtant les grilles de l’ex Banque de France ( idem jardin du Luxembourg) et finançant les bâches informatives de l’exposition.

Voici le texte de présentation de l’artiste (Ndlr en gras c’est nous)


« J’ai entrepris depuis une dizaine d’années mon « Rêve de palmes », mais il tend à disparaitre avec une rapidité sans cesse accélérée et leur « mort annoncée » entraîne un bouleversement du paysage urbain.
En tant que photographe, il m’a semblé important d’immortaliser les « Instants Végétal » qui progressivement disparaissent.
Mon propos n’est pas de faire un état des lieux mais j’ai le désir de montrer la beauté de ces plantes si caractéristiques dont beaucoup nous envie et qui ont fait et font encore, le prestige de notre cité et de toute la Côte d’Azur…

Cette série photographique intitulée « Les Princes des végétaux », surnom donné aux palmiers par Carl Von Linné, père de la botanique, est un hommage à ces « herbes géantes ».

Ma démarche plastique n’est pas de les représenter de façon figurative, mais plutôt d’en extraire des détails, afin de laisser libre court l’imaginaire de chacun.

Au-delà du contenu de l’exposition elle-même, avec son aspect graphique et esthétique des stipes et des palmes où se côtoient la vie et la mort, mon intention est de sensibiliser le public à son environnement immédiat, et plus largement à son Patrimoine.
Avec cette exposition j’espère avoir modestement contribué à la sauvegarde des palmiers, je ne veux pas croire à leur disparition qui modifierait la figure du XXIème siècle de notre agglomération. »
Sylvianne Bykowski écrit ensuite "Bonjour, Pour celles et ceux qui pourront se rendre à l’exposition, n’hésitez pas à laisser vos commentaires, remarques...
Cordialement
S.Bykowski 
"


Au delà de tout aspect artistique, nous avons voulu préciser à Sylviane Bykowski, que nous sommes totalement catastrophés de ce qui était arrivé au patrimoine palmicole hyérois, que nous pensons que la ville aurait du être la ville symbole de la lutte contre les ravageurs de palmiers, mais que nous considérons comme un véritable scandale que la seule ville de France qui a "Palmiers" dans son nom soit exsangue de la moindre aide de TPM, du Copil 83 charançon, du département, de la région, de l’État français, de la Commission Européenne, de l’Unesco... Nous incitons tous les membres de l’association et tous les signataires de la pétition au ministre le Foll à rendre visite à cette exposition et si les circonstances le permettent, comme nous y incite l’artiste, à faire part de leurs commentaires et remarques.


 

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)