Accueil > Documentation > OGM & GMO > L’enfer de Gilles Eric est pavé de bonnes intentions

L’enfer de Gilles Eric est pavé de bonnes intentions

samedi 9 mars 2013 - Rédaction SNP

OGM : Monsanto veut attaquer l’EFSA en justice 
UE-environnement-santé-agriculture-OGM

08-03-2013 17:37:41
Pays : BEL
GLGL

0294 /AFP-GP69

 BRUXELLES, 08 mars 2013 (AFP) - La multinationale américaine Monsanto menace de poursuivre en justice l’Autorité européenne de sécurité des aliments pour avoir publié les données utilisées pour rendre un avis favorable à l’autorisation de commercialisation de son maïs OGM NK603, ont indiqué vendredi à l’AFP plusieurs sources européennes.

"Nous comprenons qu’il puisse y avoir une opposition à notre initiative de la part de Monsanto", a indiqué l’EFSA à l’AFP.

 Selon les informations obtenues par l’AFP, Monsanto a adressé un courrier à l’EFSA pour l’informer de son intention de porter l’affaire devant les tribunaux.

 La directrice générale de l’agence, Catherine Geslain-Lanéelle avait décidé le 14 janvier la mise en ligne de toutes les données utilisées par l’EFSA pour donner son avis favorable à l’autorisation de commercialisation du maïs OGM NK603 dénoncée par le chercheur français Gilles-Eric Séralini.

 "Grâce à ce programme, l’EFSA aidera les scientifiques issus de différents domaines d’expertise à développer la recherche de manière à enrichir, en fin de compte, le corpus de documentation scientifique et offrir ainsi de nouvelles perspectives précieuses pouvant être intégrées dans l’évaluation des risques", a-t-elle ajouté.

 "Cela renforcera encore les conclusions des évaluations destinées à protéger la santé publique et permettra aussi de consolider la confiance à l’égard des travaux de l’Autorité", avait-elle estimé.

 Le processus d’évaluation pour les demandes d’autorisation de culture et de commercialisation d’OGM se déroule en quatre temps : consultation de l’EFSA sur les risques pour la santé, demande d’autorisation aux Etats sur base d’un avis favorable de l’EFSA, procédure d’appel si aucune majorité qualifiée ne se dégage entre les Etats. Enfin, si cette situation perdure, la décision finale revient à la Commission européenne.

A ce jour, l’EFSA n’a jamais rendu un avis négatif et aucune majorité qualifiée n’a jamais été trouvée entre les Etats pour interdire un OGM.

 csg/aje/dro

AFP 081737 MAR 13"

Alors quoi Catherine à force de vouloir faire plaisir à GES on se prend les pieds dans le tapis .............!!

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Le Lien Horticole toujours présent...

http://www.lienhorticole.fr/actualites/palmiers-la-cote-dazur-poursuit-son-travail-pour-les-sauver-1,10,3333370349.html
Ils seront suivis par PHYTOMA, RUSTICA et, nous l’espérons, bien (...)

10 novembre, par Rédaction SNP

VEGEPHYL lettre N° 281

La manifestation 12ème CIRAA et Journée thématique Des ravageurs et des hommes 27 au 29 octobre 2020 à Montpellier attire tout de suite l’attention.

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)