Accueil > Documentation > Trunk Injection > L’Endothérapie façon Padoue

L’Endothérapie façon Padoue

dimanche 13 mars 2016 - Rédaction SNP

BITE for #trunk injection @bigs2016 @unipd @drplan
https://twitter.com/LucioMontecchio/status/708733527043481600

Dans des posts précédents nous avions déjà évoqué les travaux de cette université italienne qui s’est inquiétée de l’impact sur le végétal de l’acte "chirurgical" que représente l’injection.

À l’occasion de leur expédition à Bahrein, rien apparemment sur le palmier. Pourtant la perspective d’être moins intrusif est intéressante pour un végétal qui ne cicatrise pas comme un arbre. Par ailleurs on pourrait imaginer plusieurs sorties d’injection dans la lame pour assurer une meilleure répartition du produit . Il faut dire que nous commençons à nous impatienter au sujet des notions d’adjuvants ou de co-formulants réputés assurer un transfert optimal de l’insecticide ou du fongicide jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que ça ne se passe pas vraiment ainsi....... nous appelons les industriels à plus de transparence et les autorités de tutelle a plus d’exigences en termes d’efficacité.

Nous allons tenter une prise de contact avec le département ad hoc de l’université de Padoue.

https://www.dropbox.com/s/gscntayn2hfdfvt/jove-80-51199.pdf?dl=0

Portfolio

Derniers articles

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

13 mars, par Rédaction SNP

La FAO aux avant-postes

L’agence marocaine de presse MAP ECOLOGY rappelle très utilement l’importance de la lutte contre ce redoutable prédateur du palmier. Elle ne fait pas de commentaire, nous nous sommes permis d’en faire un celui de (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)