Accueil > Documentation > Trunk Injection > L’Endothérapie façon Padoue

L’Endothérapie façon Padoue

dimanche 13 mars 2016 - Rédaction SNP

BITE for #trunk injection @bigs2016 @unipd @drplan
https://twitter.com/LucioMontecchio/status/708733527043481600

Dans des posts précédents nous avions déjà évoqué les travaux de cette université italienne qui s’est inquiétée de l’impact sur le végétal de l’acte "chirurgical" que représente l’injection.

À l’occasion de leur expédition à Bahrein, rien apparemment sur le palmier. Pourtant la perspective d’être moins intrusif est intéressante pour un végétal qui ne cicatrise pas comme un arbre. Par ailleurs on pourrait imaginer plusieurs sorties d’injection dans la lame pour assurer une meilleure répartition du produit . Il faut dire que nous commençons à nous impatienter au sujet des notions d’adjuvants ou de co-formulants réputés assurer un transfert optimal de l’insecticide ou du fongicide jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que ça ne se passe pas vraiment ainsi....... nous appelons les industriels à plus de transparence et les autorités de tutelle a plus d’exigences en termes d’efficacité.

Nous allons tenter une prise de contact avec le département ad hoc de l’université de Padoue.

https://www.dropbox.com/s/gscntayn2hfdfvt/jove-80-51199.pdf?dl=0

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)