Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > L’encadrement réglementaire des professionnels

L’encadrement réglementaire des professionnels

vendredi 28 juillet 2017 - Rédaction SNP

 Quand un jardinier ( entrepreneur individuel ou une entreprise de jardinage) intervient pour protéger ou débarrasser vos palmiers des ravageurs il doit réunir de très nombreuses conditions. Tout à fait par hasard nous venons d’avoir communication d’une note le DRAAF PACA Professionnalisation de l’utilisation, de la distribution et du conseil relatifs aux produit phytopharmaceutiques daté de juin 2017 qui est parfaitement rédigée. Y a t-il eu une version antérieure sur la base de l’ancien certiphyto ? ( ça change trop souvent). Mais surtout on déplore qu’il n’y ait pas eu une version nationale de ce document, car si toutes les directions régionales se sont livrées à la même rédaction, bonjour le gisement d’économies budgétaires ! Quoi qu’il en soit on comprend bien le champ d’exigences du certiphyto et les quelques cas marginaux ou il ne serait pas obligatoire. Un seul oubli la nécessité pour les professionnels du palmier de détenir un certificat délivré à l’occasion de la courte de formation dite de l’article 15 de l’arrêté du 21 juillet 2010. La position de SNP est désormais bien connue

- cette formation est trop courte et son contenu doit être étoffé,

- exiger une certification est une forme pointilleuse d’organisation du travail parfaitement inadaptée à des structures généralement unipersonnelles, qui sont totalement déconcertées par contraintes de la certification par ailleurs coûteuse. Triomphe de la formule "le mieux est l’ennemi du bien" invention purement "parisienne". Gageons qu’un prochain choc de simplification mettra à la poubelle cette disposition en la réservant aux structures de plus de 5 salariés. Certains Mozart du palmier n’ont pas besoin d’apprendre le solfège !

Mais la note recèle bien d’autres ressources : 

 D’abord l’existence du site national http://e-agre.agriculture.gouv.fr Liste des distributeurs, des applicateurs et des conseillers de produits phytopharmaceutiques agréés qui devrait mettre fin à la fastidieuse recherche parcours du combattant sur le site des DRAAF des professionnels agréés. Pas d’hypocrisie la lutte contre le CRP ne pouvant pas faire l’économie de produits phytos commençons par les gens agréés et mettons les en concurrence. Pourquoi ce site est-il si mal promu ? ou sont les responsables de la communication du ministère de l’agriculture ? et leurs déclinaisons locales ?

 Ensuite la note nous donne de très utiles notions de vocabulaire :

Produit de biocontrôle , 
Préparation naturelle peu préoccupante (PNPP), 
Substance naturelle à usage biostimulant, 
Substance de base, 
Produit à faible risque 


 On commence à comprendre et on commence à s’inquiéter pourquoi une telle complexité ? La doxa zérophyto trouverait-elle un malin plaisir à mettre dans le vent ces pauvres particuliers ?

 Lors de notre récente conférence Paysandisia à Rocbaron nous avons tenté de sensibiliser la FREDON PACA à la nécessité de tenir un discours le "phytosanitaire pour les nuls". Pas sur que nous ayons complètement réussi.

 

Derniers articles

19 février, par Rédaction SNP

Le plan Ecophyto 2 « + »

TVA Agri met la pression à la veille du salon de l’agriculture et dans la perspective du nouveau plan Eco-Phyto qui serait publié fin mars.
FNSEA rappelle que l’Inra estime au minimum à une demi douzaine d’années (...)

19 février, par Rédaction SNP

Une thèse plein cadre

Une thèse plein cadre
https://rua.ua.es/dspace/bitstream/10045/73611/1/tesis_johari_bin_jalinas.pdf

19 février, par Rédaction SNP

Khalifa Date Palm award

Il faut en premier lieu saluer la distinction de la chercheuse française Muriel Gros-Balthazard que toute honte bue nous ne connaissions pas. On a ensuite relevé les travaux du docteur Luigi Porcella qui concernent (...)

Edito

Edito de janvier 2018

5 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois de janvier a été marqué par deux manifestations :
* En région PACA le débriefing de la politique environnement. Le palmier s’en sort plus qu’honorablement puisqu’il fait partie des quatre exposés présentés. Celui de la cheffe de service du département environnement & biodiversité ( qui nous a rassuré sur le maintien en 2018 de l’enveloppe de financement) et celui du directeur du Parc (...)