Accueil > L’association > Les éditos > L’Edito de novembre

L’Edito de novembre

dimanche 30 novembre 2014 - Rédaction SNP

 Chers amis et passionnés du palmier,

En cette fin du mois de novembre, nous avons autant de raisons de nous réjouir que du contraire. Certes, nous sommes intégrés dans les deux comités de pilotage charançon Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon. Nous devons cette importante reconnaissance à la DGAL nous ne l’oublierons pas et nous ferons tout pour contribuer au succès de ces structures.

Certes, la ville symbole d’Hyères nous a ouvert les bras en nous donnant les moyens d’une importante conférence le 26 au club nautique, qui en appelle d’autres.

Certes, la seconde campagne de micro-injections marque une très sensible progression, le nombre communes mobilisées dépasse désormais la dizaine et surtout la ville d’Hyères a frappé un grand coup en décidant de traiter 400 palmiers.

Mais, que de confusion dans les rangs même des défenseurs de l’endothérapie, dont certains zélés thuriféraires ont franchement perdu le sens du réel.

Mais, quelle lenteur dans la mobilisation des communes alors qu’elles peuvent désormais bénéficier d’un tarif tout à fait présentable.

Mais, quels errements du côté du biocontrôle, notion très intéressante, mais qui, en l’état actuel de la recherche n’a pas d’impact suffisant sur les espèces envahissantes type Charançon ou Papillon palmivore.

Aucune étude scientifique sur l’efficacité avérée en préventif des nématodes. Quant à l’arlésienne du Beauveria, qui veut nous faire prendre des Ade ( essais terrain) pour des stratégies, elle a encore tout à prouver par l’obtention d’une AMM.

Le ministère doit mettre de l’ordre dans ces dérives idéologiques qui feraient de ces questions un problème politique ??? Profondément ridicule à faire rire un Charançon !!!

Hervé Pietra

Derniers articles

8 juillet, par Rédaction SNP

M2i en croissance continue

M2i continue sa croissance et confirme sa dynamique. Malgré les aléas sanitaires qui ont frappé le monde, l’entreprise lotoise a lancé fin juin sa nouvelle unité de production de formulation. D’une capacité de 2000 litres et d’un (...)

Edito