Accueil > Documentation > Sciences, finances participatives, Récompenses > L’Edito de la Libération

L’Edito de la Libération

lundi 28 mars 2016 - Rédaction SNP

http://mobile.lemonde.fr/sciences/article/2016/03/31/science-en-acces-libre-les-pirates-du-savoir_4892784_1650684.html?xtref=acc_dir

Avec la future loi numérique, les chercheurs auront la possibilité de déposer leurs articles dans une archive ouverte, échappant ainsi à la mainmise des éditeurs privés sur leurs travaux.

 100 % d’accord avec cette déclaration car récent dans la carrière nous avons découvert le prix exorbitant de l’information scientifique surtout pour les non-scientifiques qui n’ont aucune réduction. 

Que les chercheurs soient rémunérés bien sur leurs découvertes plutôt que mal sur leurs écrits.

Une très salutaire évolution législative.

Mais tout l’édifice semble se fissurer......bien ou mal ?

http://sci-hub.cc/about

 http://mobile.lemonde.fr/sciences/article/2016/03/31/science-en-acces-libre-les-pirates-du-savoir_4892784_1650684.html?xtref=acc_dir

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)