Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > L’avenir pas si sombre, du Confidor

L’avenir pas si sombre, du Confidor

vendredi 17 mars 2017 - Rédaction SNP

 En réponse à une question du député Albou LR qui souhaite sans nuance une interdiction totale et immédiate des néonicotinoïdes ( rien de pire qu’un homme de droite qui se met à l’écologie bobo, on en sait quelque chose en PACA !! ), le ministère donne de précieuses informations.

 Rappel qu’il y a deux strates réglementaires.

* Européenne avec une autorisation jusqu’au 31 juillet 2019 très récemment prorogé ( après la réponse ministérielle) au 31 juillet 2022.

* Nationale avec une autorisation jusqu’au 31 août 2018 et des dérogations possibles jusqu’au 1er juillet 2020.

 Notre produit étant l’insecticide incontournable en préventif et curatif dans la lutte obligatoire contre le charançon rouge, on peut raisonnablement penser qu’il fera parti de cette dérogation. Mieux , un alignement sur le nouveau délai européen permet d’espérer une date-butoir juillet 2022.

 Nous allons nous en assurer lors de prochains entretiens importants avec l’administration centrale où nous susciterons une question parlementaire.

Derniers articles

19 juin, par Rédaction SNP

Piégeage massif, la dérogation attendue publiée...

Les phéromones utilisées dans les pièges ad hoc pour capturer des CRP (Charançon rouge du palmier) ne sont pas couvertes par une AMM mais elles bénéficient d’une dérogation générale concernant leur commercialisation dans la (...)

16 juin, par Rédaction SNP

Tunis, la communauté des "sauvonsnospalmiers"

Bravo pour cette mobilisation * Intitulée 4C coalition citoyenne contre le charançon et les moyens employés ( pancartes, Tshirts, bonne présence sur les réseaux sociaux et la presse).
Au passage, notons que nous n’avons (...)

Edito

Edito d’avril 2019

8 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le charançon rouge va bientôt prendre son envol et le papillon dans quelques jours aussi : quel cadre légal pour en contrôler l’expansion ? Nous sommes dans l’attente du nouvel arrêté de lutte qui nous l’espérons ardemment visera aussi le papillon. Les associations propriétaires, les collectivités locales, les FREDON ont été invitées à donner leur avis sur un projet. Le projet définitif devant (...)