Accueil > Réglementation > Débats parlementaires & Conseil des ministres & PE > L’avenir pas si sombre, du Confidor

L’avenir pas si sombre, du Confidor

vendredi 17 mars 2017 - Rédaction SNP

 En réponse à une question du député Albou LR qui souhaite sans nuance une interdiction totale et immédiate des néonicotinoïdes ( rien de pire qu’un homme de droite qui se met à l’écologie bobo, on en sait quelque chose en PACA !! ), le ministère donne de précieuses informations.

 Rappel qu’il y a deux strates réglementaires.

* Européenne avec une autorisation jusqu’au 31 juillet 2019 très récemment prorogé ( après la réponse ministérielle) au 31 juillet 2022.

* Nationale avec une autorisation jusqu’au 31 août 2018 et des dérogations possibles jusqu’au 1er juillet 2020.

 Notre produit étant l’insecticide incontournable en préventif et curatif dans la lutte obligatoire contre le charançon rouge, on peut raisonnablement penser qu’il fera parti de cette dérogation. Mieux , un alignement sur le nouveau délai européen permet d’espérer une date-butoir juillet 2022.

 Nous allons nous en assurer lors de prochains entretiens importants avec l’administration centrale où nous susciterons une question parlementaire.

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)