Accueil > COPILS CRP, RÉGIONAUX..FAO > L’argent à flots dans le cœur des palmiers

L’argent à flots dans le cœur des palmiers

jeudi 22 mars 2018 - Rédaction SNP

 Depuis quelques mois on sent bien, au moins dans les paroles, les dirigeants du MENA versus ANMO ( Afrique du Nord- Moyen-Orient) se mobilisent avec le concours résolu de la FAO.

 Il faut souhaiter que la Recherche fasse bon ménage avec les pétrodollars. Nul doute que nos industriels épaulés par les prestigieux instituts l’INRA et le CIRAD y joueront le rôle qu’il méritent.

source : Transactions d’Algérie

 

Développement du palmier dattier au MENA , Nécessité d’une coopération internationale 
 

La coopération régionale et internationale est nécessaire pour promouvoir le partage des connaissances et mobiliser les fonds nécessaires pour soutenir le développement du palmier dattier dans la région Mena, selon le directeur général de la l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Graziano da Silva, dont les propos sont rapportés sur le site web de cette agence de l’ONU.

Et d’ajouter : "ensemble, nous préconisons une approche holistique, axée sur le marché et inclusive, pour développer les chaînes de valeur du palmier dattier dans la région Afrique du Nord et du Nord-Est, en mettant l’accent sur la compétitivité accrue du palmier dattier local et en favorisant l’accès des petits agriculteurs aux marchés à plus forte valeur ajoutée". S’exprimant lors de la 10ème édition du Prix international Khalifa du palmier dattier et de l’innovation agricole (KIADPAI) qui s’est déroulé dans le cadre de la 6ème Conférence internationale sur le palmier dattier à Abu Dhabi, le même responsable a assuré de la continuité du soutien "vigoureux" de la FAO aux efforts en matière de développement rural en général et de palmier dattier en particulier.

Lors de cette même rencontre, La FAO et le Conseil d’administration du Prix international Khalifa ont paraphé un mémorandum d’accord pour soutenir le développement du réseau régional des palmiers dattiers et promouvoir l’échange d’expériences au niveau régional. L’accord FAO-KIADPAI s’inscrit dans le prolongement de la collaboration étroite entre cette agence de l’ONU et les Emirats arabes unis pour renforcer la coopération sur les questions de sécurité alimentaire dans la région, note la même source. La FAO a également renouvelé son alliance avec l’Organisation arabe pour le développement de l’agriculture (AOAD) et le Secrétariat du Prix Khalifa pour la protection et le développement durable de la chaîne de valeur du palmier dattier. Selon l’Organisation, "le palmier dattier est un symbole de vie au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Il est essentiel à la sécurité alimentaire des personnes qui en dépendent grâce à ses propriétés nutritionnelles uniques". Le palmier dattier joue également un rôle important dans les économies des pays de la région, comptant les 10 principaux pays producteurs de dattes représentant 90% de la production mondiale. M. Graziano da Silva a déclaré que la consommation de dattes a augmenté en Europe et aux Etats-Unis en mentionnant les possibilités d’exportation accrues. Mais cela signifiait aussi plus de défis en termes de pression sur les ressources naturelles locales, en particulier l’eau, et un surcroît de risques associés aux ravageurs et aux maladies transfrontalières. D’autre part, la même source note que lors de l’édition 2017 du Prix Khalifa, le dg de la FAO s’était engagé à aider les pays concernés à relever les défis émergents du palmier dattier et notamment le charançon rouge du palmier qui se nourrit de l’intérieur de la plante, compliquant ainsi sa détection tout en représentant une menace de taille au double plan socioéconomique et de l’environnement. De ce fait, la FAO avait organisé la première Conférence internationale sur le charançon rouge du palmier dattier au cours de laquelle un plan d’action pour l’éradication progressive du ravageur devait être adopté tandis que "la mise en oeuvre de cette stratégie est maintenant en cours". La Conférence a également approuvé une nouvelle plate-forme mondiale qui sera bientôt lancée grâce à une contribution du Royaume d’Arabie saoudite et qui permettra de faciliter l’échange de connaissances, d’informations et d’expertise sur le charançon rouge du palmier dattier, a-t-elle conclu.

S.A

Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)