Accueil > Partenaires*Pro > UNIPHOR / CR > L’arboriculture française d’ornement : Carton rouge

L’arboriculture française d’ornement : Carton rouge

dimanche 12 février 2017 - Rédaction SNP

Nous évoquons ici la situation catastrophique de l’activité de nos pépinières de production. Nous voulons aussi rendre hommage à nos amis de la Coordination Rurale & Uniphor qui dénoncent avec véhémence cette descente aux enfers depuis plus de 10 ans. 

Cela pourrait paraître hors sujet, tant la production de palmiers sur le territoire national est devenue marginale . http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1663

Mais cela va bien au-delà car les mêmes causes qui ont provoqué la chute de la production française des végétaux d’ornement expliquent aussi les raisons pour lesquelles les pouvoirs publics dans leur ensemble ont démissionné de leurs responsabilités dans la défense de notre patrimoine végétal.

On pense d’abord à une réglementation extrêmement pesante et tatillonne, souvent triomphe de l’écologie punitive. On sort d’un quinquennat d’hyperinflation législative, seulement providence des officines de formation . Un nombre impressionnant de produits de protection des cultures a été purement et simplement retiré sans que le législateur se préoccupe un seul instant des solutions de remplacement. Il en va tout à fait différemment à l’étranger . Napoléon est mort depuis presque 200 ans et l’intendance ne suit plus....

On ne peut pas éviter d’évoquer aussi l’ écrasant poids des charges du travail dans secteur fortement labor using.

Résultat : deux graphiques en portfolio que nous prélevons dans le rapport annuel des producteurs de l’horticulture.

 Dans une Europe premier producteur mondial de plantes de pépinière, la France ne représente que 10 % des superficies plantées mais surtout que 5 % de la production. l’excédent commercial de l’Europe dépasse 400 millions. Mais la France est la championne d’Europe du déficit du commerce horticole 100 millions d’importations 32 millions d’exportations, 68 millions de déficit. Nous importons donc massivement avec tous les risques de transport d’infestation que cela représente. Casse-cou.....

Portfolio

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)