Accueil > Revue De Presse > L’abeille et les moutons

L’abeille et les moutons

mercredi 30 janvier 2013 - Rédaction SNP

VAR Matin vous informe................?? alors que notre journal préféré n’a pas trouvé le temps depuis le printemps d’écrire la moindre ligne sur la catastrophe écologique qu’est la disparition quasi totale du patrimoine varois de palmiers PCAN , voilà une communication qui est une remarquable expression du copier coller idéologique.

http://www.varmatin.com/var/les-pesticides-reconnus-dangereux-pour-les-abeilles.1111672.html

1/ Avis EFSA sur les neonicotinoïdes . De quoi s’agit-il ? La nouveauté de cette évaluation est qu’elle prend en compte des risques plus faibles, voire hypothétiques afin de mieux protéger les abeilles et les pollinisateurs. Lorsqu’elle identifie un risque, l’EFSA ne propose pas de mesures visant à réduire ce risque et, en parallèle, n’évalue pas les bénéfices.

L’ANSES donne aussi un point de vue :Il s’agit de la finalisation du nouveau document d’orientation européen pour actualiser l’évaluation des substances et produits phytopharmaceutiques dans le cadre de règles renforcées au regard des risques pour les colonies d’abeilles. Mais elle souligne aussi que « le phénomène de mortalité des abeilles est d’origine multifactorielle.

L’étude INRA CNRS sur les abeilles bourrées au thiametoxane a aussi fait l’objet de commentaires indiquant des surdosages impressionnants (entre 15 et 30 fois la norme !) et de toutes façons les études plein champ sont à faire.

Notre ministre fera, nous en sommes persuadés, une analyse nuancée de situation ? Pour nous la suppression du seul phytosanitaire autorisé pour le palmier n’est pas envisageable car il est utilisé même partiellement par , y compris les partisans ( riches ) du tout bio.

2/ Apiculteurs

Ils sont sympas ces apiculteurs seul problème ils ont toujours tendance à se plaindre alors qu’en 2011 la section apicole de la FNSEA a dressé un bilan positif de la campagne . Ils savent aussi dans leurs documents professionnels, si on prend soin de les lire, reconnaître que les problèmes rencontrés dans certaines exploitations sont absolument multifactoriels. Par ailleurs ils sont peu doués pour les statistiques puisque la filière manque d’éléments statistiques fiables "La création d’une instance de concertation actée par FranceAgriMer permettra d’aider la filière à sortir de la cécité économique pour une gestion transparente du marché" certains esprits chagrins pensent que cette cécité trouve son origine dans une difficulté de suivi des importations .

 Enfin leur président varois mériterait une formation en matière de lutte contre le CRP du palmier au cours de laquelle il apprendrait qu’en respectant le circulaire de juillet 2010 lesPCan ont toutes les chances de survivre.

3/ Syndicats Agricoles

Discours convenu de la confédération Paysanne qui ne représente que 10 % du monde agricole. A juste titre Alain Baccino insiste sur le sens de la responsabilité du monde agricole et Max Bauer précise qu’il faut des expertises sérieuses pour agir ensemble.

4/ La ligne européenne

A lire cet entrefilet on pourrait penser que l’Europe va mettre de l’ordre dans les pratiques permissives de la France.Très faux ... la France passe son temps en idéologisant le principe de précaution à retirer des molécules et à donner des leçons aux autres pays européens aussi nous disons banco adoptons tous les mêmes pratiques et en ce qui concerne la lutte contre le charançon rouge nous aurons trois ou quatre molécules au lieu d’une et peut-être bientôt zéro !

On a envie de conclure tout ça pour ça ................... mais nous restons vigilants et souscieux.Certains partisans du Zero Phyto se moquent bien de la biodiversité végétale en oubliant que les pesticides en ZNA représentent moins de 1% de la consommation annuelle phyto en m.a .

VM 29 janvier
En forme ces apiculteurs .....
La réaction des syndicats d’agriculteurs ( pas tous aussi représentatifs)
Banco !!!!

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)