Accueil > Partenaires*Pro > INRA > INRA et BIOCONTROLE

INRA et BIOCONTROLE

samedi 14 juillet 2018 - Rédaction SNP

Intéressante communication grand public faisant le point des recherches de l’institution sur le Biocontrole. Sont abordés les domaines :

DES ODEURS POUR LUTTER CONTRE LES RAVAGEURS


LES MACRO-ORGANISMES : DES ALLIÉS DE TAILLE


LA PANOPLIE DE MICRO-ORGANISMES PROTECTEURS


LES SUBSTANCES NATURELLES BÉNÉFIQUES


LA PROTECTION DES VIGNOBLES


LES INITIATIVES AUTOUR DU BIOCONTRÔLE PILOTÉES PAR L’INRA -le consortium Biocontôle ex public-privé....

 suit une liste de contacts scientifiques.

SNP entretient de bonnes relations avec quatre d’entre eux. Signalons tout particulièrement :

* Brigitte FREROT de l’INRA Versailles qui conduit des recherches sur le Paysandisia auxquelles SNP participe très modestement ( financement appel à projet du ministère de l’écologie).

* Élisabeth TABONE de l’INRA SOPHIA qui travaille sur les parasitoïdes du Paysandisia aussi ( financement AMI du conseil régional SUD)

 qu’il nous soit permis de faire deux critiques.

* 60 chercheurs pour une institution de recherche agronomique qui comptabilise 1 849 chercheurs titulaires, c’est bien mince quand on voit le buzz Biocontrole à longueur de pages de journaux et dans tous les discours politiques.

* Aucune recherche en France sur le charançon rouge on comprend mieux pourquoi nous n’avons pas pu empêcher l’Europe de renoncer à la lutte obligatoire.

Derniers articles

13 juillet, par Rédaction SNP

Les vertus cachées des larves de CRP

This is the Neutritional benifits of sago warms ;Why Sago Worms are so Essential to human, ?
Have you ever wondered to know the Benifits of sago worms ?
Sago warm
Here are some of the incredible benefits of sago worms (...)

8 juillet, par Rédaction SNP

M2i en croissance continue

M2i continue sa croissance et confirme sa dynamique. Malgré les aléas sanitaires qui ont frappé le monde, l’entreprise lotoise a lancé fin juin sa nouvelle unité de production de formulation. D’une capacité de 2000 litres et d’un (...)

Edito