Accueil > Réglementation > Veille technologique > INRA , CIRAD, CNRS.........la modestie

INRA , CIRAD, CNRS.........la modestie

samedi 6 avril 2013 - Rédaction SNP

Cette découverte est majeure car nous ne connaissions pas jusqu’à présent de phéromones actives pour les Paysandisia archon. Puisque la production synthétisée de ces substances est possible on ne peut que souhaiter une mise en œuvre extrêmement rapide en vérifiant parallèlement que les pièges actuellement utilisés pour le charançon pourraient être conservés.

 Pour le reste nous objecterons que le piégeage ( non massif ) des ravageurs du palmier n’est pas à proprement parler un moyen de lutte mais de détection. Il pourra le devenir à condition que l’INRA ou d’autres organisations mettent sur pied une méthodologie de piégeage+prévention dont les enseignements conduiront à une politique de traitements bio ou phyto ( fonction du prix et des conditions climatiques) adaptée à la situation constatée.

 en tout cas bravo INRA/CIRAD/CNRS

ARTICLE LIEN HORTICOLE 05/13

Derniers articles

25 août, par Rédaction SNP

L’effet promoteur du microbiote intestinal du CRP

https://twitter.com/duplouy_anne/status/1164785880814325765
365 : L’effet promoteur du microbiote intestinal sur la croissance et le développement du charançon rouge des palmiers, Rhynchophorus ferrugineus (Coleoptera) en (...)

23 août, par Rédaction SNP

Un plan pour développer le bio Controle ?

Nous publions cette brève pour illustrer la difficulté de l’exercice. Nous avons vu qu’il a fallu passer par une dérogation pour obtenir l’utilisation de phéromones parfaitement maîtrisées depuis des années, pour un usage en (...)

Edito

Edito de juin 2019

28 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois a été celui de la publication du nouvel arrêté de lutte contre le CRP. Alors que cet été est celui de la dévastation de nos peuplements Chamaerops ( voir notre papier "nos Chamaerops meurent en silence...."), aucune ligne sur le Paysandisia, lancinante revendication !
Ce n’est pas malheureusement pas le plus important. Ce texte aussi court que d’interprétation délicate se contente de faire une (...)