Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Les pratiques dans les autres pays > Illusion Italienne ?

Illusion Italienne ?

jeudi 15 septembre 2016 - Rédaction SNP

http://www.bordighera.net/bordighera-con-il-sindaco-il-punto-della-situazione-sul-punteruolo-rosso-n61252

Le maire de Bordighera, Giacomo Pallanca, est-il bien informé ? on peut en douter. En effet,

Il traite son collègue de Vintimille d’apprenti sorcier coupable d’utiliser des procédés non validés, alors que selon nos informations le dit maire envisage de pratiquer dans ses palmiers des injections au Revive ( EMAB ). Il devrait savoir qu’il s’agit là de la stratégie 3 de l’arrêté français du 21 juillet 2010 qui bénéficie d’une AMM depuis mars 2014. l’Italie aurait pu comme l’Espagne dans le cadre d’une procédure de reconnaissance mutuelle européenne demander depuis longtemps une extension par autorisations renouvelables. Mais selon nos informations, l’équivalent de l’AMM italienne classique est sur le point d’être obtenue. Mais que fait donc le maire de Bordighera qui a un patrimoine considérable à protéger ? On a du mal à le comprendre. Jugez en ... il parle de méthodologie commune, compartimentée et transfrontalière ?? pas trés limpide mais il cite trois villes françaises Menton, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Hyères. Là on connaît davantage. Les trois villes travaillent bien entendu dans le strict cadre de la réglementation française parfaitement bien décrite dans une synthèse récente de la DRAAF PACA http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Vade-mecum-CRP

Menton  fait partie des rares exceptions de villes conduisant une action spécifique en direction des propriétaires de palmiers http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1433

Saint-Jean-Cap-Ferrat aurait une expérimentation en cours limitée à un charançon particulier.

Hyéres  a adopté la stratégie 3 endothérapie Revive. L’an passé elle a fait injecter 400 palmiers publics. En 2017 apparemment satisfaite du résultat, elle envisage d’en injecter au moins le double. Elle a bénéficié d’une tarification exceptionnellement favorable proposée par la firme à 72 € TTC l’injection. Ce tarif serait même étendu aux habitants d’Hyéres. Comme une telle discrimination positive au bénéfice des résidants n’est pas envisageable, SNP s’est rapprochée de la firme pour lui demander d’unifier ses propositions au territoire national. Une rencontre est prévue dans les premiers jours du mois d’octobre.

On ne serait pas complet en passant sous silence une expérimentation qui a au moins le privilège de l’âge. En effet depuis cinq années au moins une cinquantaine de palmiers publics font l’objet d’une protection par application de champignons entomo pathogènes Beauveria Bassiania. La communication de la firme, comme souvent en matière d’expérimentation, est tout à fait minimaliste. Cependant si l’on considère que cette stratégie de lutte peut avoir de l’intérêt, il serait judicieux de suivre les résultats de la firme espagnole Glenn Biotech qui commercialise depuis peu un tel produit. Nous l’avons évoqué récemment 

http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article1480

En conclusion, le maire de Bordighera a l’embarras du choix pour faire son marché en région PACA. C’est extrêmement urgent comme nos amis italiens nous l’ont confié.

Derniers articles

3 décembre, par Rédaction SNP

Le cinquantenaire de l’AFIS

Cette association de scientifiques fait donc depuis 50 ans, un travail remarquable pour permettre à la société civile de se défendre contre les charlatans et les idéologues surtout, qui polluent la connaissance scientifique (...)

3 décembre, par Rédaction SNP

DC Brève 43

Toujours un monument dans le domaine de la veille documentaire.

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)