Accueil > Poésie & Littérature & Culture & Art de Vivre > Iconographie et le symbolisme du palmier

Iconographie et le symbolisme du palmier

samedi 27 mai 2017 - GAULT jean Hippolyte, Rédaction SNP

 Perdus que nous sommes dans notre pharmacopée, nous courons le risque d’oublier les raisons culturelles qui nous font nous passionner pour ce végétal symboliquement si fort .

Un texte tout à fait intéressant et brillant de deux chercheuses Fanny Michel-Dansac et Annie Caubet. On aurait aimé quand même qu’elles citent le fameux psaume numéro 1 : "Heureux L’homme qui ne suit pas le chemin des pécheurs… Il est comme un arbre près du bord des eaux qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt".

Le palmier dattier (Phoenix dactylifera) occupe une place importante dans l’idéologie des civilisations anciennes. Cet article s’intéresse à la naissance et au développement du motif, dès la fin du IVe millénaire av. J.-C., dans les grandes zones de production agricole (oasis de Mésopotamie et d’Égypte) et à sa diffusion vers le monde méditerranéen oriental où le dattier, sans valeur économique notable, conserve ou se voit approprier cependant des aspects symboliques multiples. Certains thèmes récurrents permettent d’observer la façon dont la vision de l’arbre se manifeste dans chacune des cultures et religions : associé à l’eau, à la femme, le palmier en vient à désigner l’espace de culte.

Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)