Accueil > L’association > Nos missions > Hyères : lettre ouverte aux candidats - 2ème partie

Hyères : lettre ouverte aux candidats - 2ème partie

mercredi 19 février 2014 - MAZALON Sylvie, Rédaction SNP

Ainsi que nous l’avions écrit précédemment, le samedi 8 février 2014, nous avons fait parvenir une lettre à tous les candidats hyérois leur demandant de nous faire part de leurs projets et de leur programme concernant la lutte contre le charançon rouge et le papillon palmivore.
Trois d’entre eux ont déjà répondu, nous ramasserons les copies dès la fin du mois…

Nous constatons avec plaisir que le Var Matin relaie ce jour notre démarche et nous y publierons dans quelques temps la synthèse de ces courriers.

Portfolio

Derniers articles

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

14 septembre, par Rédaction SNP

L’invitation ......

Principalement adressée aux professionnels du palmier du Var et des Bouches-du-Rhône ainsi qu’aux collectivités locales. Néanmoins nous avons conservé un certain contingent de places pour nos adhérents les plus motivés et à (...)

Edito

Edito de juillet 2018

10 août, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Je vous avais promis de tout vous dire sur la gestion des palmiers de Nice. J’y reviendrai car malheureusement l’actualité réglementaire prend le pas. Simplement le temps de vous confier que nous avons au dossier une lettre de Bernard Baudin du 17 décembre 2014 Conseiller Espaces Verts du Maire de Nice qui reconnaît refuser l’application de l’arrêté du 21 juillet 2010 en affirmant n’utiliser que des (...)