Accueil > Progression des infestations > Hyéres la chanceuse

Hyéres la chanceuse

samedi 15 octobre 2016 - Rédaction SNP

Terrific..... cette chute spectaculaire avenue Joseph Clotis face à la Mairie, au petit matin. Par miracle, Il n’y avait personne pour être écrabouillé par la quasi-totalité de la couronne. A priori pas de signes annonciateurs. L’explication vient certainement de l’installation d’une gigantesque carie à la base du bourgeon apical. Assainissement insuffisant mauvais traitement curatif et/ou ré-infestation mauvais traitement préventif.

Ce palmier était semble-t-il sous traitement préventif lequel ? Nous allons interroger les services de la ville mais il nous faut pas se cacher qu’au-delà de l’émotion d’un accident évité, se pose problème de l’efficacité respective des traitements qui sont tous très onéreux.

Portfolio

Derniers articles

22 septembre, par Rédaction SNP

L’été du buis ravagé

Résumé de l’article de Jérôme Julien dans le lien horticole 09/17 No 272 , "pyrale du buis l’été ravageur".
Cette année, la pyrale du buis (Cydalima perspectalis) a confirmé sa nuisance considérable sur les buis des parcs et (...)

22 septembre, par Rédaction SNP

Un ragoûtant court-métrage

https://youtu.be/f2mTjIvjv9o
Le scénario n’est pas très sophistiqué, le casting simplifié mais quelle leçon de diététique !!

17 septembre, par Rédaction SNP

Biodiversité & Patrimoine

BIODIVERSITE & PATRIMOINE Autoportrait de Claude Monet dans son atelier en 1884, à l’époque où il réside à Bordighera dont il dépeint les paysages (en cartouche).
La palmeraie historique de Bordighera remonte à la fin du (...)

Edito

Edito , août 2017

2 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
SNP n’était pas en vacances. Nous avons continué à améliorer le site par des corrections d’interface, la technologie "responsive" pour smartphones et tablettes et par une fonctionnalité multilingue. En parallèle par Mail Chimp nous avons lancé deux campagnes de News Letter. Une première vague de 300 envois à destination de nos adhérents et anciens adhérents et une seconde de 350 à destination de (...)