Accueil > Partenaires*Pro > RADDO > Tunisie : coalition citoyenne pour la défense des palmiers

Tunisie : coalition citoyenne pour la défense des palmiers

dimanche 28 juillet 2019 - Rédaction SNP

http://www.raddo.org/Actualites/Actus-Tunisie/Mobilisons-nous-contre-la-menace-du-charancon-rouge-des-palmiers

 Remarquable mobilisation de la société civile tunisienne qui a attiré l’attention de l’organisation RADDO ce qui est une forme de soutien.

 Il faut maintenant observer de quelle façon ce mouvement va se structurer, sous quelle forme juridique, avec quels dirigeants, avec quels systèmes démocratiques de représentation, quelles compétences scientifiques associées.

 Au-delà d’un teasing des décideurs, à la lumière de ce que nous avons vécu depuis 2010, nous serions tentés de leur conseiller d’obtenir d’être représentés dans les instances publiques consacrées à ce fléau ainsi que dans celles des collectivités locales concernées.

Ils pourront ainsi participer à l’élaboration des décisions et apporter leur contribution dans leur application en conservant évidemment leur esprit critique.

Derniers articles

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

9 octobre, par Rédaction SNP

Rhynch’info N°20

Document très clair, qui apporte déjà des éclaircissements sur des points, il y en a sans doute d’autres, perfectibles du nouvel arrêté.
Quelques remarques de SNP :
Responsabilité des propriétaires : dans tous les cas (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)