Accueil > Revue De Presse > Honni soit qui mal y pense ...

Honni soit qui mal y pense ...

vendredi 21 juin 2013 - Rédaction SNP

FR3 CA : Bien des inexactitudes en peu de mots. un nouveau spécimen de charançon ? Bien sûr que non, simplement de l’arrivée attendue et redoutée du charançon dans le centre-ville de Nice - La Promenade des Anglais !!!! Very very bad news et tout simplement la fin de la drôle de guerre qui autorisait à en parler sans la livrer.

 Faire des prospections sur 500 m ? si l’on sait que charançon peut voler 7 km et faire 200 km cumulés ( 3nd meeting – Palm Protect Montpellier ).

Former des particuliers gratuitement ( le comble serait de les faire payer) a ses limites, la détection est ce qui demande le plus d’expérience et il faudra leur faire comprendre ultérieurement qu’ils n’ont pas droit d’intervenir sur leurs propres palmiers ( des limites de la réglementation).

Les nématodes Steinernema carpocapsae = excellent auxiliaire prédateur donc mieux adapté au curatif qu’au préventif surtout quand on sait les difficultés de mise en œuvre et un prix exorbitant compte tenu de l’absence totale de concurrence.

Accepter une efficacité à 66 % : Totalement exclu

Il faut plutôt comprendre que l’affaire est tellement sérieuse qu’il faut utiliser en complémentarité les méthodes Phyto et les nématodes, reconnaître l’apport considérable en matière d’efficacité et d’environnement des injections sous forme d’endothérapie. Attendre de la recherche particulierement espagnole des solutions attachées à autre prédateur le champignon beauveria bassiana. Mais de l’avis même de ces scientifiques de l’université Jaume I de Castelló (UJI) aucune certitude avant deux ans et si positif autant pour des solutions pratiques.

Entre temps on fait quoi ? Du pragmatisme, de l’efficacité, du sens pratique, pas idéologie ni dogmatisme. Faire baisser les coûts au niveau des produits en suscitant la concurrence internationale, au niveau des méthodes par les installations à poste fixe, au niveau des prestations par la formation permanente des professionnels.

 




/ de ces statistiques elles sont tellement éloignées de la réalité ...... qu’il faudrait éviter de les publier.

Le journaliste illustre son article par cette statistique surprenante pour ceux qui sont sur le terrain. Petits problèmes de collecte de l’information ?


Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)