Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Histoire sans parole !

Histoire sans parole !

dimanche 18 juin 2017 - DEME Quentin, Rédaction SNP

La côte de Sanremo jusqu’à Albenga est dévastée. Le clou Arma di Taggi . En portofolio trois séries de photos avant - après. Pardon à nos amis italiens mais là, ils sont encore plus mauvais que nous. Ce qui est extraordinaire, il semble que ces Phœnix n’ont pas fait l’objet de la moindre tentative d’assainissement mécanique alors même qu’on sait que dans 90 % des cas ça fonctionne. Depuis cinq ans nous n’avons jamais réussi à établir des discussions avec nos homologues ou les autorités italiennes pour partager nos expériences. Ils n’ont sans doute pas grand-chose à nous dire compte tenu des résultats. Pourtant certaines universités italiennes ont dans des centres d’étude sur les palmiers et leurs ravageurs. La aussi pas davantage de relations. L’Europe du palmier c’est vraiment pas ça !

Nous avons mis en annexe le dernier flyer de l’association avec une photo de l’allée qui mène au siège social..... sans commentaires quand on s’occupe de ses palmiers et qu’on respecte l’arrêté stratégique 2 on gagne.....

Portfolio

Derniers articles

14 novembre, par Rédaction SNP

Piégeage : tous avec la Casa....

Nous proposons un autre type de piège chargé de la même phéromone, en même temps nous soutenons fermement la politique de piégeage de la Casa ainsi que celle de la Cavem.
Son efficacité est d’autant plus grande que des (...)

13 novembre, par Rédaction SNP

Un autre regard sur le piégeage massif

La mouche de l’olive est un grand fléau de l’oléiculture. En même temps grand consommateur de phytosanitaires autrefois du diméthoate. la pratique de piégeage massif est vite apparue comme une alternative crédible. Mais comme (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)