Accueil > Documentation > Préconisation de traitements > Génie Génétique (Suite)

Génie Génétique (Suite)

mercredi 31 octobre 2012 - Rédaction SNP

Après les Californiens, les Oxfordiens ( société OXITEC) nous répondent dans la journée à la signature de leur CEO.

Pas mal ........ ? no comment comme on dit en France !

Ils concluent ainsi" yes, we are interested, and we believe our approach would be both effective and environmentally very sound"

Leur technologie de génie génétique appelée RIDL (Release of Insects carrying a Dominant Lethal) consisterait à créer une souche de CRP permettant la libération de mâle "stérile" CRP. Cette approche est réputée efficace pour réduire de façon spectaculaire la population cible d’insectes. Des développements sont en cours concernant la dengue et des ravageurs agricoles. La difficulté semble résider dans la durée du cycle de vie. En effet, alors que pour des insectes qui ont un cycle d’un à deux mois le développement d’une souche RIDL peut prendre deux à trois ans, pour ce qui concerne CRP, avec un cycle de vie de plus de 100 jours les délais de développement seraient portés à six à sept ans, sauf nouveaux progrès de la R&D.

 Par ailleurs, sachant les réticences ( ..... litote !) qui existent en France plus encore qu’ailleurs, chaque fois qu’on parle de génétiquement modifié, Oxitec avance que cette démarche est très différente de celle des semences OGM qui sont dans le secteur concurrentiel et qui peuvent présenter un risque de transmission entre plantes. il s’agirait ici d’une "impasse" puisque le but recherché est la disparition du CRP. Par ailleurs, elle insiste sur l’impact très positif de cette méthode de lutte sur l’environnement - aucun recours au phytosanitaire.

Bien sur, de tels développements nécessitent des capitaux importants il convient peut-être d’interroger la commission européenne sur le principe de telles recherches. Nous ne sommes pas les plus mal placés pour le faire compte tenu de nos excellentes relations avec le député européen Gaston Franco en charge des espèces envahissantes à la commission environnement de la Commission.

Nous demandons une proposition financière détaillée à cette société.

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Cette fascinante beauté maléfique....

Apprenons à le connaitre, il est superbe mais tellement destructeur on ne lui en veut pas, mais il faut le circonvenir impérativement....
Il s’attaque ici un seul palmier véritablement endémique en Europe.Le Palmier nain, (...)

23 février, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le bio contrôle.....

Le ministère vient de publier cette note qui nous a semblé à la fois simple et claire. Il faut partir de définitions simples pour bien comprendre les enjeux.
D’emblée la notion de contrôle, d’équilibre plutôt que d’éradication (...)

21 février, par Rédaction SNP

Une proposition de loi à suivre....

En ce qui concerne nos ravageurs de palmiers, le problème lancinant est celui de l’impérieuse nécessité de faire disparaître les foyers qui ne sont plus susceptibles de traitements curatifs. On s’est souvent interrogé sur les (...)

Edito

Edito de janvier 2019

15 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Toujours dans un souci de transparence je vous livre ici synthèse de mon intervention le 11 février à la DGAL de Vaugirard à une très importante réunion de concertation sur les suites du rapport ANSES sur le CRP, accompagné de la vice-présidente de l’association.
Remarque préliminaire importante :
Nous constatons partout en zone méditerranéenne une spectaculaire recrudescence du Paysandisia (...)