Accueil > Documentation > OGM & GMO > Génie Génétique : 3e méthode de lutte contre le CRP ?

Génie Génétique : 3e méthode de lutte contre le CRP ?

samedi 27 octobre 2012 - Rédaction SNP

Oxitec, une entreprise établie en Grande-Bretagne a appliqué cette technique controversée sur la teigne des crucifères. Par une modification génétique, les mâles deviennent stériles. Cette approche permet non seulement d’éviter la contamination de la culture par les pesticides, mais aussi d’éliminer la transformation génétique de la
culture destinée à la consommation animale ou humaine. Ainsi, les ravageurs deviennent la seule cible avec cette méthode. Le gène est inséré en laboratoire dans la teigne. Il est, par la suite, transmis aux générations subséquentes. Les insectes modifiés sont relâchés dans la nature. « On exploite l’instinct naturel des mâles à retrouver des femelles pour se reproduire », explique Neil Morrison, responsable du dossier agricole chez Oxitec. Ainsi, les mâles génétiquement modifiés engendrent une progéniture qui n’atteindra jamais l’âge adulte ou composée uniquement de mâles. La population d’insectes diminue rapidement.

Les insecticides de synthèse sont très efficaces sur les insectes nuisibles, mais peuvent aussi affecter les insectes bénéfiques, dont les abeilles. Le développement de la résistance des insectes aux produits utilisés est également une problématique réelle. Oxitec espère convaincre les utilisateurs canadiens de la pertinence de cette technique et rallier l’opinion publique à cette nouvelle approche .

Source : Ontario Farmer

http://www.oxitec.com/who-we-are/

Nous allons tenter d’en savoir plus et plaider pour la cause du charançon français modifié.....!!!

Derniers articles

16 juillet, par Rédaction SNP

Adopter la Vigilance Attitude pour CRP & PA

En septembre 2017 nous vous avons signalé l’apparition de cette application lanceur d’alertes. Le démarrage n’a pas été à la hauteur de nos espérances. il faut dire que les mairies que nous avons approché pour leur dire tout (...)

15 juillet, par Rédaction SNP

REVIVE saison 2

On attendait une extension d’usage au Paysandisia, la suppression d’un adjuvant....rien de tout cela. En baptisant REVIVE II ARETOR nom commercial ( et non Terminator !) la firme a sans doute voulu s’éloigner de la notion (...)

14 juillet, par Rédaction SNP

INRA et BIOCONTROLE

Intéressante communication grand public faisant le point des recherches de l’institution sur le Biocontrole. Sont abordés les domaines :
DES ODEURS POUR LUTTER CONTRE LES RAVAGEURS
LES MACRO-ORGANISMES : DES ALLIÉS DE (...)

Edito

Edito de juin 2018

13 juillet, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Vous connaissez l’aphorisme "le pire n’est jamais sûr" on va s’y accrocher. Pourtant le 1er septembre c’est demain date-butoir de l’utilisation du Confidor. Nous n’avons aucune nouvelle de notre demande article 53 de prorogation 120 jours de l’usage de ce produit.
On a le sentiment que les lobbys écologistes sont tellement puissants dans notre pays que rien ne peut résister à leurs péremptoires (...)