Accueil > L’association > Fréquentation du Site ( hébergeur OVH )

Fréquentation du Site ( hébergeur OVH )

jeudi 1er novembre 2012 - Rédaction SNP

Légitime satisfaction pour # 600 visites par mois depuis sa création soit 6000 depuis Février 2012.Mais il faut faire beaucoup mieux et c’est possible...

 


Avec notre webmaster nous travaillons à :

*Profonde actualisation du site au 1er janvier 2013.

Evolution du thème graphique, révision du rubriquage, ouverture d’un espace échange de liens et de topics .Il s’agit pour l’association d’augmenter sa notoriété parmi les professionnels et dans les institutions nationales et internationales.

*Amélioration de notre référencement  Nous serons présents à la journée GOOGLE ADWORDS en novembre à Toulon.

*Augmentation du tirage de notre newsletter hebdomadaire ou mensuelle. Nous envisageons des campagnes d’abonnement en direction de membres-cible avec déinscription automatique.

* Promotion de nos sponsors pour augmenter la collecte de dons que nous allons sécuriser par un rescrit fiscal.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)