Accueil > Documentation > Autres ravageurs > Frelon Asiatique

Frelon Asiatique

dimanche 22 décembre 2013 -

 

Intéressante communication de Jean-Marc Duplouy dans son forum "Tous les Jardiniers de la terre, de la mer et des zones humides" hébergé sur le portail de référence Tela Botanica. On y constate effaré, que chaque nid peut comporter jusqu’à 150 fondatrices à l’origine l’année d’après d’un nouveau nid !!

À vos bazookas, car ce prédateur provoque des dégâts considérables dans les essaims d’abeilles. Ainsi que les apiculteurs commencent à le reconnaître la cause de la baisse préoccupante des abeilles est multifactorielle. Il est dorénavant établi qu’il n’y a pas une cause unique de mortalité des colonies, mais plusieurs facteurs concomitants, qui parfois s’additionnent. Certes les agressions chimiques (pesticides dont insecticides, fongicides...), mais aussi parasitisme chronique de Varroa, agressions microbiologiques (bactériennes et virales), ressources alimentaires déséquilibrées , inadaptation des reines importées et pratiques parfois inadaptées de certains apiculteurs et maintenant le Frelon asiatique.

 Nous affirmons cela pour éviter de porter l’entier chapeau de ce phénomène préoccupant et mal expliqué - considérant par ailleurs que le miel ZNA n’est pas le plus célèbre ! Il nous préoccupe autant que les apiculteurs eux-mêmes nous y répondons par rabattage scrupuleux des inflorescences. Mais sommes aussi très attentifs à des recherches autour de répulsifs qui éloigneraient les abeilles d’un pollen nocif pour elles.

 

Derniers articles

17 octobre, par Rédaction SNP

Un inventaire pas forcément rassurant...

L’éditeur égyptien HINDAWI nous livre un article bref qui attire l’attention sur le constat que les solutions naturelles sont pas toutes sans danger. Faut-il pour autant s’en désintéresser ? au contraire puisque la France (...)

17 octobre, par Rédaction SNP

Le retour de l’azadirachtin (Neem) ?

Cou-cou la re-voilà. La fameuse huile de Neem molécule Azadirachtine que l’on croyait enterrée sous l’accusation infamante de perturbateur endocrinien, referait-elle surface ? En tout cas c’est ce que pense le Canada, (...)

Edito

Edito de septembre 2018

14 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avions prévu de terminer ce mois de septembre par une réunion de professionnels et de collectivités pour faire un point complet réglementaire et technique sur les ravageurs de palmiers. Les gendarmes du golf hôtel à Hyères avaient accepté de nous recevoir car ils sont très investis dans la défense de leur patrimoine palmiers et ils accueillent depuis des années les formations Art. 15 de la chambre (...)