Accueil > Partenaires*Pro > Autres > Fin des grandes manoeuvres ?

Fin des grandes manoeuvres ?

mercredi 26 août 2015 - Rédaction SNP

Source Figaro 28/08/2015

L’américain Monsanto a annoncé mercredi renoncer à acquérir Syngenta après que le groupe suisse ait rejeté une nouvelle offre améliorée émanant du numéro un mondial des semences.

Monsanto, le numéro un mondial des semences, a précisé qu’il restait convaincu du potentiel d’un rapprochement entre les deux groupes, mais qu’il allait se concentrer sur son coeur d’activité et sur ses objectifs de croissance à long terme.

Syngenta, leader mondial de l’agrochimie, présent dans les semences et les pesticides, a repoussé une offre améliorée de Monsanto, après avoir déjà décliné une première offre en avril.

Le groupe américain a annoncé mercredi dans un communiqué avoir soumis le 18 août une offre améliorée sur le groupe suisse à 470 francs suisses par action contre 449 francs précédemment, soit un montant total d’environ 47 milliards de dollars (40,8 milliards d’euros), confirmant ainsi une information diffusée lundi par les agences Reuters et Bloomberg.

Pour tenter de vaincre les réticences de sa cible, Monsanto avait assorti cette proposition d’un relèvement de la part payable en numéraire, à 245 francs par action.

Dans cette nouvelle proposition, le groupe américain avait également porté l’indemnité de rupture à trois milliards de dollars, soit un milliard supplémentaire, au cas où les autorités de la concurrence bloqueraient ce rapprochement.

Mais Monsanto a annoncé dans le même temps que Syngenta continuait à rejeter ses avances et qu’il jetait l’éponge.

"En l’absence d’élément permettant de compter sur engagement constructif de Syngenta, Monsanto va continuer à se concentrer sur ses opportunités de croissance dans son activité de base(...)", a déclaré la société dans son communiqué.

Syngenta s’est refusée à tout commentaire dans l’immédiat.

Le titre du groupe suisse a perdu 18,19% à 309,90 francs suisses en Bourse de Zurich, tandis que Monsanto progressait de 7,9% à ce stade à Wall Street en réaction à cette annonce.

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Cette fascinante beauté maléfique....

Apprenons à le connaitre, il est superbe mais tellement destructeur on ne lui en veut pas, mais il faut le circonvenir impérativement....
Il s’attaque ici un seul palmier véritablement endémique en Europe.Le Palmier nain, (...)

23 février, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le bio contrôle.....

Le ministère vient de publier cette note qui nous a semblé à la fois simple et claire. Il faut partir de définitions simples pour bien comprendre les enjeux.
D’emblée la notion de contrôle, d’équilibre plutôt que d’éradication (...)

21 février, par Rédaction SNP

Une proposition de loi à suivre....

En ce qui concerne nos ravageurs de palmiers, le problème lancinant est celui de l’impérieuse nécessité de faire disparaître les foyers qui ne sont plus susceptibles de traitements curatifs. On s’est souvent interrogé sur les (...)

Edito

Edito de janvier 2019

15 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Toujours dans un souci de transparence je vous livre ici synthèse de mon intervention le 11 février à la DGAL de Vaugirard à une très importante réunion de concertation sur les suites du rapport ANSES sur le CRP, accompagné de la vice-présidente de l’association.
Remarque préliminaire importante :
Nous constatons partout en zone méditerranéenne une spectaculaire recrudescence du Paysandisia (...)