Accueil > Revue De Presse > FIGARO du 23/10

FIGARO du 23/10

samedi 24 octobre 2015 - Rédaction SNP

 Nous publions cet article sans fausse modestie, car il récompense des années de travail qui ont permis au conseil d’administration de notre association de nous forger une image et une réputation qui ont retenu l’attention des médias.

Au-delà de la presse écrite spécialisée et plus récemment de Var-matin Nice-Matin, notre association vient d’être citée et nos idées présentées dans les deux supports de Presse nationaux les plus importants.

Début août, dans LE MONDE sous la plume de Rémi Barroux http://www.sauvonsnospalmiers.fr/ecrire/?exec=article&id_article=1231

Hier, dans cet article du FIGARO de Marc Mennessier.

Cette reconnaissance est particulièrement bienvenue, au moment où nous approchons les candidats aux élections régionales de PACA et Languedoc-Roussillon- Midi-Pyrénées pour qu’ils se déterminent à engager enfin, les conseils régionaux dans la lutte contre les ravageurs de palmiers.

 

 

 

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

20 septembre, par Rédaction SNP

La recherche italienne à la manœuvre....

https://eeerj5v81rju75rep2r8kj-00.mediamonitoring.report/MjA3Ni0yNjA3LQ/Nzc/OTk/MzY4PQ#
Nos amis italiens sont réellement concernés par le charançon rouge ( aucune ironie dans ce propos !) puisqu’ils y consacrent cet (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)