Accueil > Poésie & Littérature & Culture & Art de Vivre > Festival du court métrage de Berlin

Festival du court métrage de Berlin

dimanche 19 avril 2015 - Rédaction SNP


Sur ARTE avant hier ce court métrage de 24’ WASHINGTONIA 


by Konstantina Kotzamani (Berlinale Shorts 2014) !


Washingtonia est un surnom d’Athènes, une ville où tant les humains que les animaux tombent dans l’indolence de l’été sous l’effet de la chaleur.

http://tinyurl.com/kc6v2zl
 

Konstantina Kotzamani est né en 1983 à Komotini, en Grèce. Elle a participé à la Berlinale Talent Campus et Sarajevo Talent. Ses courts métrages ont reçu des récompenses lors de festivals internationaux.


Du ARTE pur sucre , film très intello qui tangente notre sujet, approche très philosophique sur l'amour et la nostalgie. Dans la jungle urbaine d'Athènes, les gens se rencontrent mais se cherchent toujours. Ce sont des créatures enveloppées par la tranquillité. Féerique, ils traversent le paysage urbain, sans savoir où elles veulent aller. Immense nostalgie accompagnant la perte de la quasi totalité des phoenix par le CRP, qui sont laissés à l'abandon inexplicablement sans traitement. Fatalisme grec + africain ou problèmes financiers de la Grèce....?? Et le Washingtonia robusta ? L’explication sur son immunité n’a rien de scientifique mais n’est pas dénuée de bon sens. La Recherche serait bien inspirée de se pencher sur cette question. Des scientifiques italiens l’auraient fait....


Attendons vos commentaires et/ou critiques mais nous avons pensé que ce court-métrage avait largement sa place dans la rubrique "culture" de notre site.

 

Derniers articles

19 décembre, par Rédaction SNP

Chaud devant.... voilà le rapport

Nous venons à peine d’apprendre la sortie de ce rapport daté du 28 octobre autour de nous personne n’était au courant mais toute la presse depuis ce matin nous interroge !!!!
C’est un rapport très technique d’une centaine (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)