Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Fake News

Fake News

mercredi 19 février 2020 - Rédaction SNP

Cette annonce est tellement en contradiction avec le politiquement correct et les discours de ministres depuis cinq ans qu’on aurait raisonnablement pu penser à une Fake News. Pourtant l’information émane d’un organisme on ne peut plus officiel.

Qu’en penser ? le retrait de certaines molécules provoque une utilisation de quantités plus importantes d’autres et des achats d’anticipation. les solutions véritablement bio sont extrêmement complexes à mettre en place même si de très grands progrès ont été réalisés. le piégeage de masse des agresseurs de culture solution 100 % bio, n’en est encore qu’à ses balbutiements.

 Le sort du glyphosate doit être examiné séparément tant il suscite la controverse voir le livre que vient de faire paraître Gil Riviére Wekstein

ww.glyphosate-impossible-debat.com

L’usage de produits phytopharmaceutiques continue à augmenter

Le comité d’orientation stratégique et de suivi du plan de réduction des produits phytopharmaceutiques s’est réuni le 7 janvier 2020. C’est un comité constitué auprès du ministère de l’agriculture pour suivre l’application du plan Ecophyto. Le premier plan de ce type a été adopté en 2008. Pourtant, en 2018, les ventes de pesticides étaient encore en hausse.
La quantité de substances actives (QSA) vendue en 2018 progresse de 21% par rapport à 2017 et atteint 85 876 tonnes. Les principales substances vendues sont le soufre et le glyphosate. Les usages agricoles représentent 74% du total. Selon le ministère, la consommation baisse pour les substances les plus préoccupantes mais augmente pour les produits à risque faible, alternatives aux produits conventionnels.
Une note de suivi relève que les quantités vendues de produits phytosanitaires à usage agricole augmentent de plus de 20% entre 2017 et 2018 alors qu’elles avaient légèrement baissé entre 2016 et 2017. Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette évolution : conditions climatiques favorables aux maladies fongiques et aux insectes, la hausse de la redevance pour pollution diffuse au 1er janvier 2019 a pu conduire à des achats anticipés en 2018.
AJDD 16 février
 2020

 

 

Derniers articles

9 novembre 2020, par Rédaction SNP

Après le principe de précaution, celui de réalité ...

Pour l’instant, il n’est pas possible de se passer des biocides pour lutter contre les moustiques
La recherche et le développement de solutions alternatives et éco-responsables de démoustication et de lutte anti-vectorielle (...)

31 octobre 2020, par Rédaction SNP

La nature est-elle un enfer ?

France Culture (@franceculture) a tweeté à 2:33 PM on mar., oct. 27, 2020 :
La Nature un enfer ? Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de l’érosion de la biodiversité (...)

30 octobre 2020, par Rédaction SNP

Phéromones plus d’AMM sauf ......

Très sensible progrès réglementaire dans l’utilisation des phéromones pour améliorer l’efficacité du piégeage. Il faut dire que le feuilleton Neonicotinoïdes a fait beaucoup rire et surtout illustré les énormes obstacles pour trouver (...)

Edito

Edito de septembre 2020

12 octobre 2020, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Notre webmaster vient de vous adresser les convocations à une assemblée générale virtuelle. iI s’agit classiquement de demander quitus de notre gestion morale et financière et surtout de décider de la mise en sommeil de l’association, comme annoncé depuis plusieurs semaines.
L’issue du vote ne fait guère de doute considérant la confiance que vous nous avez toujours manifesté. Le site cessera ses publications (...)