Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Fake News

Fake News

mercredi 19 février 2020 - Rédaction SNP

Cette annonce est tellement en contradiction avec le politiquement correct et les discours de ministres depuis cinq ans qu’on aurait raisonnablement pu penser à une Fake News. Pourtant l’information émane d’un organisme on ne peut plus officiel.

Qu’en penser ? le retrait de certaines molécules provoque une utilisation de quantités plus importantes d’autres et des achats d’anticipation. les solutions véritablement bio sont extrêmement complexes à mettre en place même si de très grands progrès ont été réalisés. le piégeage de masse des agresseurs de culture solution 100 % bio, n’en est encore qu’à ses balbutiements.

 Le sort du glyphosate doit être examiné séparément tant il suscite la controverse voir le livre que vient de faire paraître Gil Riviére Wekstein

ww.glyphosate-impossible-debat.com

L’usage de produits phytopharmaceutiques continue à augmenter

Le comité d’orientation stratégique et de suivi du plan de réduction des produits phytopharmaceutiques s’est réuni le 7 janvier 2020. C’est un comité constitué auprès du ministère de l’agriculture pour suivre l’application du plan Ecophyto. Le premier plan de ce type a été adopté en 2008. Pourtant, en 2018, les ventes de pesticides étaient encore en hausse.
La quantité de substances actives (QSA) vendue en 2018 progresse de 21% par rapport à 2017 et atteint 85 876 tonnes. Les principales substances vendues sont le soufre et le glyphosate. Les usages agricoles représentent 74% du total. Selon le ministère, la consommation baisse pour les substances les plus préoccupantes mais augmente pour les produits à risque faible, alternatives aux produits conventionnels.
Une note de suivi relève que les quantités vendues de produits phytosanitaires à usage agricole augmentent de plus de 20% entre 2017 et 2018 alors qu’elles avaient légèrement baissé entre 2016 et 2017. Plusieurs facteurs pourraient expliquer cette évolution : conditions climatiques favorables aux maladies fongiques et aux insectes, la hausse de la redevance pour pollution diffuse au 1er janvier 2019 a pu conduire à des achats anticipés en 2018.
AJDD 16 février
 2020

 

 

Derniers articles

8 juillet, par Rédaction SNP

M2i en croissance continue

M2i continue sa croissance et confirme sa dynamique. Malgré les aléas sanitaires qui ont frappé le monde, l’entreprise lotoise a lancé fin juin sa nouvelle unité de production de formulation. D’une capacité de 2000 litres et d’un (...)

Edito