Accueil > Revue De Presse > EV Urbains.....en soldes

EV Urbains.....en soldes

mardi 31 mai 2016 - Rédaction SNP

Progressivement, nos concitoyens prennent conscience des conséquences des décisions prises au-dessus d’eux par des réputés sachants du développement durable. Les conséquences du retrait des produits phytosanitaires de l’arsenal des produits d’entretien de nos espaces verts publics, par ailleurs menacés par des envahisseurs insectes et-ou végétaux, sont considérables. En effet, le législateur surfant sur la vague écolo n’a jamais cherché qu’elles seraient les stratégies de remplacement et surtout à quel prix, dans un contexte de raréfaction des finances locales. L’intendance suivra ...

On peut en mesurer d’ores et déjà le résultat catastrophique puisqu’on nous explique que l’herbe ne sera plus verte, la nature apaisante remplacée par des galets pas authentiques et des végétaux sahariens ou du Nouveau-Mexique et bientôt des friches d’un autre monde. L’article de Var Matin du 30 décrit bien cette perspective. inéluctable ? Dans d’autres villes plus capées on assiste à la disparition quasi immédiate de l’art topiaire et des roseraies de Pierre de Ronsard. Au bout du bout c’est la mort du jardin français. Les jardiniers municipaux sont menacés de chômage...

D’ores et déjà on voit apparaître des aménagements de voirie réputées répondre à la nouvelle situation. Il faut reconnaître que c’est le plus souvent affligeant. Heureusement un certain nombre de responsables espaces verts publics de notre région se sont inquiétés de cette dérive, ont fait travailler des architectes- paysagistes, et créés des groupes de travail dédiés. A ce sujet Philippe Dalmasso ( Mairie d’Antibes ) vient de faire aux assises européennes du paysage à Nice une intéressante communication " les plantes de demain, pour une nature sublimée en ville". (ppt en pièce jointe) en collaboration avec Mathieu Beauchamp ( Mairie d’Antibes )( le bien nommé !).

SNP est en plein accord avec cette démarche volontariste qui veut prendre en compte les évolutions réglementaires ( quand bien même elles sont beaucoup trop précipitées) et les évolutions climatiques, pour garder aux espaces publics facteur essentiel du vivre ensemble urbain toute leur noblesse. Des progrès peuvent être accomplis avec le secours de nos instituts de recherche qui ont toutes les compétences requises sous réserve que les financements ne leur soient pas retirés. Quand on prend des décisions il faut savoir les assumer......

Portfolio

Derniers articles

23 novembre, par Rédaction SNP

La colère des pétitionnaires...... niçois

Ils sont furieux les niçois pieds-noirs et les autres, amoureux du palmier des deux côtés de la Méditerranée, ils ne comprennent plus que sous couvert d’une politique écologiste basique leurs palmiers patrimoine centenaires (...)

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)