Accueil > Documentation > Les bactéries > Europe Hebdo : Peste de l’olivier : l’Europe......

Europe Hebdo : Peste de l’olivier : l’Europe......

lundi 25 mai 2015 - Rédaction SNP

On ne compte plus les reportages et articles sur cette fastidieuse Xyllela fastidosia . Comme à l’accoutumée la presse est anxiogène et voilà notre bactérie qualifiée de peste, la région Corse déclarée déjà infectée ce qui a notre connaissance n’est pas exact.

Voici donc un reportage de la sérieuse chaîne parlementaire à démarrer à 10 ’

Notre impression : on trouve ici tous les poncifs que nous avons déjà vu avec nos ravageurs de palmiers. C’est la faute des autres ...les hollandais, les italiens, on prend des mesures extrêmement sommaires (abattage systématique) et brutales pour le monde agricole . Nos parlementaires ne sont ni très convaincants ni très compétents. . Mme RIVASI pourtant biologiste parle de cette bactérie présente en Californie dans les années 90 en oubliant de préciser 1890 ! Par ailleurs, sa préconisation d’indemnisation d’oliviers centenaires est totalement irréaliste.

Au fond le plus crédible est le dubitatlf commissaire italien qui trouve la politique européenne inadaptée. Le professeur italien fait une bonne suggestion concernant la destruction des citadelles par des labours d’hiver. Il est surprenant que ne soit pas évoquée la nécessaire destruction des cicadelles y compris avec des insecticides. En effet si on cède à l’air du temps en laissant tranquille les porteurs, il sera très vite trop tard même si on trouve une parade pour la bactérie.

Enfin il faut aller au-delà du constat que la recherche doit se mettre au travail. Il est clair qu’il faut constituer un programme spécial financé en totalité par l’Europe à hauteur de plusieurs millions d’euros. Attention à la dispersion..... Il ne suffit pas de parler, il faut agir.

Le communiqué de presse du Parlement européen est un catalogue de bonnes intentions pas toujours réalistes.  Attendons la réalité des faits. N’oublions pas les porteurs. Le précédent de la pyrale du buis n’est pas rassurant. Dans notre pays on est plus écouté quand on dit que tout est foutu de la faute des autres, que quand on propose des solutions forcément accusées de mercantiles,  !!

Communiqué de presse du Parlement européen

Oliviers : des actions réclamées pour arrêter la propagation de bactéries tueuses

Session plénière Communiqué de presse - Agriculture − 20-05-2015 - 13:44

L’UE doit prendre des mesures fortes, ciblées et efficaces, pour prévenir la propagation de la bactérie Xylella fastidiosa au-delà de l’Italie, où elle endommage gravement les oliviers, selon une résolution adoptée par le Parlement mercredi. Les députés se félicitent des restrictions européennes à l’importation de plantes des zones touchées dans les pays tiers et demandent que les producteurs soient indemnisés pour leurs pertes.

Les députés, dans une résolution adoptée par 507 voix contre 115, avec 37 abstentions, suggèrent aussi le renforcement du financement de la recherche pour lutter contre la bactérie, qui pourrait attaquer d’autres plantes.

Ils se félicitent de la décision de restreindre les importations de plantes provenant des zones touchées dans les pays tiers, y compris la suspension des importations de café en provenance du Costa Rica et du Honduras, mais mettent en cause la Commission européenne qui souvent ne réagit pas assez rapidement pour arrêter la pénétration des maladies des plantes dans l’UE.

Pour protéger le territoire de l’Union européenne, le système de contrôle phytosanitaire officiel de l’UE devrait être revu et, le cas échéant, la Commission ne devrait pas hésiter à adopter des mesures plus sévères de restriction à l’importation, disent les députés.

Le Parlement appelle à augmenter les moyens disponibles pour détecter les organismes nuisibles aux frontières de l’UE et suggère également que les États membres doivent augmenter le nombre d’inspections régulières pour prévenir la propagation de Xylella fastidiosa en dehors des zones délimitées.

La bactérie Xylella fastidiosa a beaucoup d’hôtes et pourrait attaquer d’autres plantes, y compris les amandiers, les pêchers et les agrumes, les plantes ornementales et les vignobles, avertissent les députés. Ils insistent sur le besoin de lancer des campagnes d’information dans les zones susceptibles d’être touchées et d’alerter non seulement les agriculteurs, mais aussi les détaillants de plantes ornementales, les jardiniers et les voyageurs au sujet de la menace.

Indemniser les producteurs, investir dans la recherche

Le Parlement appelle la Commission et les États membres à indemniser les producteurs pour les mesures d’éradication et la perte de revenus, y compris les pertes liées à des activités touristiques. Les députés demandent également à la Commission de faire usage de tous les fonds et instruments possibles pour aider la reprise économique des zones touchées et d’inciter les producteurs à mettre en œuvre des mesures préventives.

La Commission devrait promouvoir une intensification des efforts de recherche, y compris une collaboration internationale renforcée, en priorité, déclarent les députés. Ils suggèrent également de rendre plus de fonds disponibles pour les instituts de recherche, en vue d’améliorer nos connaissances scientifiques sur Xylella fastidiosa.

Contexte

Xylella fastidiosa constitue une menace immédiate très dangereuse pour la production de certaines cultures dans le sud de l’Europe. Aucun traitement n’est disponible actuellement pour soigner les plantes contaminées sur le terrain et ces dernières ont tendance à rester infectées tout au long de leur vie ou à flétrir rapidement.

Dernière minute encore un train de textes...

Pour information publication de la décision 2015/789/UE du 18 mai 2015 et abrogation de l’arrêté du 2 avril 2015

Décision 2015/789/UE du 18 mai 2015 relative à des mesures visant à éviter l’introduction et la propagation dans l’Union de Xylella fastidiosa (Wells et al.)

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=uriserv:OJ.L_.2015.125.01.0036.01.FRA

Arrêté du 22 mai 2015 abrogeant l’arrêté du 2 avril 2015 relatif à la prévention de l’introduction de Xylella fastidiosa (Well and Raju)

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=CB9FEA99C74FB93F6FDB1D480B612C05.tpdila15v_2?cidTexte=JORFTEXT000030625245&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000030625089

Pour information

Réunion Régionale Xylella fastidiosa du 18 mai 2015 DRAAF PACA

http://draaf.paca.agriculture.gouv.fr/Reunion-regionale-pour-la-lutte

Une réunion associant la Chambre Régionale d’Agriculture, l’AFIDOL, la FREDON et la DRAAF et destinée à l’encadrement technique des filières végétales de la région a été organisée le 18 mai 2015 à Aix en Provence.

Les représentants des SRAL et FREDON des régions limitrophes étaient également présents.

Les thèmes abordés ont porté essentiellement sur la maladie liée à Xylella fastidiosa, son épidémiologie, les vecteurs, la situation internationale, les dispositions réglementaires communautaire et nationale et l’organisation des réseaux de surveillance.

Il a été convenu que les animateurs du réseau BSV seraient prochainement réunis pour une présentation des outils mis à disposition dans le cadre de la surveillance du territoire pour cette maladie.


Présentation de la maladie et de Xyllela Fastidiosa

Présentation du contexte règlementaire et sanitaire en lien avec cette maladie

Note nationale BSV - Alerte Xyllela fastidiosa suite à la découverte de foyers en Italie

Note nationale BSV - Xyllela fastidiosa : renforcement de la vigilance

Derniers articles

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)