Accueil > Réglementation > Réglementation / Obligations déclaratives > Et maintenant on fait comment ........?

Et maintenant on fait comment ........?

lundi 29 avril 2013 - Rédaction SNP

http://agriculture.gouv.fr/Stephane-LE-FOLL-salue-la-mise-en

Qui remplace de Confidor ? Une idée ? . Des dérogations sont-elles envisageables ? Pour combien de temps ?

http://www.sauvonsnospalmiers.fr/spip.php?article377&var_mode=calcul

Pour situer le problème la consommation de pesticides en ZNA Représente - de 1% de la consommation totale annuelle de produits phyto.

Dernières nouvelles :

"Concrètement, la Commission va suspendre pendant deux ans l’utilisation de trois néonicotinoïdes présents dans des pesticides pour quatre types de cultures : le maïs, le colza, le tournesol et le coton. L’interdiction sera proportionnée, car elle ne concernera que certaines cultures et certaines périodes de l’année pendant lesquelles les abeilles sont actives."

On risque donc d’être épargné sauf notre portefeuille puisque le confidor vert qui est exactement le même que le bleu coûte 50 % plus cher !!!!

Derniers articles

9 décembre, par Rédaction SNP

Les délices du réglementaire......

Les jardiniers amateurs à la diète : A l’exception des produits de biocontrôle, à faible risque ou dont l’usage est autorisé en agriculture biologique, tous les produits de la gamme amateur seront réservés à partir du 1er (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

M2 I BIOCONTROL .....La licorne

Pour que la licorne ne soit plus un mythe, il faut que le bio-contrôle attire vers lui des investisseurs privés à la recherche de placements surs, vertueux, rentables...
Très intéressant article du Nouvel Economiste qui (...)

Edito

Edito d’octobre 2018

12 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Sans l’avoir voulu nous sommes récompensés d’avoir un peu tardé dans la sortie de cet édito. Les 15 grands élus que nous avions solennellement saisi de graves difficultés consécutives à la suppression du Confidor et à l’abandon européen de la lutte obligatoire contre le CRP semblaient totalement insensibles à notre cause.
Sauf un, le Maire de Menton : (...)