Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Et les Chamaerops meurent en silence....

Et les Chamaerops meurent en silence....

lundi 22 juillet 2019 - Rédaction SNP

Premières attaques l’an dernier .... dévastation cette année. Les Chamaerops et les Trachycarpus vont définitivement sortir du paysage dans l’indifférence générale ! Une promenade dans les jardins publics de quelques communes du Var Ouest ne laisse strictement aucun doute, les papillons paysandisia sont partout.

 Le ministère, les Fredon, les collectivités locales ne font aucune formation pour les particuliers. Lesquels, comme pour le charançon rouge échouent dans les coopératives ou magasins spécialisés ou on leur vend des nématodes au prix du caviar ( qui à cette époque de l’année ne servent strictement à rien) en se dispensant de les conseiller de s’adresser à des professionnels dont elles auraient pu négocier les tarifs.....

Pourtant il y a des produits efficaces comme le Conserve Spinosad accepté en agriculture biologique mais cher, trop cher et réservé aux professionnels.

Sur Internet il semble disponible à 430 €TTC ce qui est du grand n’importe quoi car le dernier prix connu était de l’ordre de 130 €.

https://www.produit-antinuisible.com/anti-chenille-processionnaire/1365-anti-chenilles-processionnaires-larvicide-conserve-1l.html?gclid=EAIaIQobChMI0OLh5-HG4wIVRPhRCh27ZQR4EAQYAiABEgIa7vD_BwE

Les mairies ne l’utilisent généralement pas non plus, alors que le Spinosad figure explicitement dans la liste des produits phytopharmaceutiques de biocontrôle, au titre des articles L.253-5 et L.253-7 du code rural et de la pêche maritime. Visé le Spinosad SUCCESS GR 2190027 Mais c’est pour d’autres usages. Par ailleurs Il est dans la liste ITAB des produits acceptés en agriculture biologique. Le site E-phy indique clairement son usage pour lutter contre le papillon paysandisia. Nous avons faire le point ces jours-ci avec le fabricant NUFARM pour démêler le vrai du faux...

On en vient presque à prêter l’oreille aux conseils officieux de quelques pépiniéristes qui préconisent un anti fourmi très bon marché le Subito PYRÉTHRINOÏDES CONCENTRÉ mais nous sommes en dehors de la réglementation ce que SNP ne peut valider.

 En conclusion les pouvoirs publics , les sites marchands en général ne font pas le job...... et les particuliers trinquent !

Derniers articles

8 décembre, par Rédaction SNP

FAO 2020 L’année internationale de la protection des plantes

Rappel : version française changer la langue de l’original puis revenir au français.
S’il en était encore besoin, la démarche historique de la FAO confirme la nécessité de protéger aussi le patrimoine des palmiers de (...)

7 décembre, par Rédaction SNP

Dominique Coutinot N° 56

Encore plus important que d’habitude.... le formidable travail gratuit on ne le dira jamais assez , de Dominique Coutinot.
Tentez de lire la réglementation phytosanitaire en vigueur au 14 décembre 2019
Rassurez-vous un (...)

6 décembre, par Rédaction SNP

Mouvement préfectoral chez les Fous de Palmiers

Le président Pierre Olivier Albano communique : "Modifications organisation relative aux problématiques des ravageurs de palmiers.
L’organisation régionale est désormais la suivante, en particulier pour les réunions CROSPAV (...)

Edito

Edito d’octobre 2019

30 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Assez peu de posts ce mois-ci, en dehors de la publication de l’article dans PHYTOMA à la signature d’Éric Chapin (Cosave, Lien Horticole....) " charançon rouge du palmier : évolutions techniques et réglementaires et auquel nous avons modestement participé ce qui est tout de même, une première.
Ce mois-ci a été aussi celui de l’annonce du colloque sur les Ravageurs de Palmiers, fin novembre à Monaco (...)