Accueil > L’association > Vie de l’association > Entretien avec Direction des Espaces Verts de la Ville de Marseille

Entretien avec Direction des Espaces Verts de la Ville de Marseille

mercredi 15 février 2012 - Rédaction SNP

 Ce jour nous avons rendu visite à la direction des Espaces Verts de la ville de Marseille. nous étions accompagnés de M. Antoine di Tata membre de notre association résidant à Carry le Rouet amateur plus qu’éclairé de tout ce qui concerne le palmier, membre de l’association des " fous des palmiers", qui s’intéresse aux charançons depuis 15 ans.

Ces solides compétences, cette détermination ne suffiront pas, si les hommes politiques ne décident pas que cette cause est désormais essentielle. Que la présence des palmiers canariensis fait absolument partie notre paysage culturel.

 nous avons bien écrit CULTUREL mélange des cultures, comme le platane qui n’est pas du tout un arbre endémique. je dis cela pour ce qui veulent se débarrasser des palmiers prétendant que c’est un végétal récent.Notre paysage est composé de végétaux importés à des périodes différentes et à nos yeux ils ont tous la même importance.

Au mois d’avril nous organiserons à Marseille une grande conférence avec comme intervenant principal Michel Ferry pourtant sur toutes les maladies du palmier charançon rouge et Paysandisia Archon.

Derniers articles

25 mai, par Rédaction SNP

Beauveria bassiana souche NPP111B005 : avis sur l’AMM

lien : http://www.sauvonsnospalmiers.fr/le-beauveria-ca-se-precise.html
L’avis de l’ANSES et l’AMM délivrée pour la préparation Ary-0711b-01 à base de la souche de microorganisme Beauveria bassiana souche NPP111B005, de la (...)

22 mai, par Rédaction SNP

Newsletter n°14

Nous évoquons très volontiers nos excellentes relations avec cette association société savante du monde palmophile. Notre mission est par nature beaucoup plus militante au service de tous les propriétaires de palmiers même (...)

Edito

Edito d’avril 2018

6 mai, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Nous avons poursuivi notre lobbying au bon sens du terme pour plaider l’évidence du maintien pour moins de 24 mois encore du seul phytosanitaire à notre disposition, en l’absence, espérons-le provisoire, de solutions biologiques de remplacement. Quasiment impossible de mobiliser la presse face aux grands censeurs de l’écologiquement correct.....
Nous avons donc saisi à deux reprises la Direction (...)