Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > Le Parlement Européen et Commission > Enfin, merci xylella ! Le Parlement...

Enfin, merci xylella ! Le Parlement...

samedi 29 octobre 2016 - Rédaction SNP

 Le Parlement Européen a approuvé le 26 octobre 2016 de nouvelles règles pour freiner l’afflux croissant dans l’Union européenne d’organismes nuisibles aux végétaux, comme le destructeur d’oliveraies Xylella fastidiosa.

Les députés ont ainsi validé la mise en place d’un mécanisme d’évaluation préliminaire pour identifier rapidement les plantes et les produits végétaux provenant de pays tiers, susceptibles d’entraîner de nouveaux (ou de graves) organismes nuisibles pour la santé des plantes.

Notons aussi l’exigence d’un certificat phytosanitaire étendu à tous les végétaux et produits végétaux en provenance de pays tiers, indépendamment du fait qu’ils soient importés par des opérateurs professionnels ou particuliers. Seuls les voyageurs privés important de petites quantités de plantes à risque particulièrement faible seront exemptés.

Enfin, le Parlement a validé l’instauration d’un système de « passeport phytosanitaire » étendu à tous les mouvements de végétaux destinés à la plantation dans l’UE, y compris ceux commandés par la vente à distance – seuls les produits fournis directement aux derniers utilisateurs non professionnels, tels que les jardiniers amateurs, seront exemptés.

Tous les États membres doivent désormais établir des programmes pluriannuels d’enquête afin d’assurer la détection rapide de parasites dangereux et des plans d’urgence pour chaque organisme nuisible capable d’entrer sur leur territoire.

Le texte provisoirement adopté par les négociateurs du Parlement et du Conseil en décembre 2015, approuvé par le Conseil en juillet 2016 et qui a maintenant reçu le feu vert du Parlement en seconde lecture anticipée entrera en vigueur 20 jours après sa parution au Journal officiel de l’UE. Le règlement devient applicable 36 mois après.

Source AGRICULTURE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Ndlr "Et nous qui croyions naïvement que c’était déjà le cas.. On comprend mieux ce qui nous est arrivé"

 Le Parlement Européen a approuvé le 26 octobre 2016 de nouvelles règles pour freiner l’afflux croissant dans l’Union européenne d’organismes nuisibles aux végétaux, comme le destructeur d’oliveraies Xylella fastidiosa.

Les députés ont ainsi validé la mise en place d’un mécanisme d’évaluation préliminaire pour identifier rapidement les plantes et les produits végétaux provenant de pays tiers, susceptibles d’entraîner de nouveaux (ou de graves) organismes nuisibles pour la santé des plantes.

Notons aussi l’exigence d’un certificat phytosanitaire étendu à tous les végétaux et produits végétaux en provenance de pays tiers, indépendamment du fait qu’ils soient importés par des opérateurs professionnels ou particuliers. Seuls les voyageurs privés important de petites quantités de plantes à risque particulièrement faible seront exemptés.

Enfin, le Parlement a validé l’instauration d’un système de « passeport phytosanitaire » étendu à tous les mouvements de végétaux destinés à la plantation dans l’UE, y compris ceux commandés par la vente à distance – seuls les produits fournis directement aux derniers utilisateurs non professionnels, tels que les jardiniers amateurs, seront exemptés.

Tous les États membres doivent désormais établir des programmes pluriannuels d’enquête afin d’assurer la détection rapide de parasites dangereux et des plans d’urgence pour chaque organisme nuisible capable d’entrer sur leur territoire.

Le texte provisoirement adopté par les négociateurs du Parlement et du Conseil en décembre 2015, approuvé par le Conseil en juillet 2016 et qui a maintenant reçu le feu vert du Parlement en seconde lecture anticipée entrera en vigueur 20 jours après sa parution au Journal officiel de l’UE. Le règlement devient applicable 36 mois après.

Source AGRICULTURE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Ndlr "Et nous qui croyons naïvement que c’était déjà le cas.. On comprend mieux ce qui nous est arrivé"

Derniers articles

23 novembre, par Rédaction SNP

La colère des pétitionnaires...... niçois

Ils sont furieux les niçois pieds-noirs et les autres, amoureux du palmier des deux côtés de la Méditerranée, ils ne comprennent plus que sous couvert d’une politique écologiste basique leurs palmiers patrimoine centenaires (...)

19 novembre, par Rédaction SNP

Qu’est-ce que le push and pull ?

Intéressante communication de cette organisation internationale et de son programme ICIPE de maîtrise biologique d’un ravageur apparemment extrêmement redoutable à l’échelle du continent africain. Pourquoi de telles technologies (...)

18 novembre, par Rédaction SNP

Tous à Monaco.... le 15 décembre

Désormais régulières ces rencontres à l’initiative de la direction de l’aménagement urbain de la principauté * élaborées en collaboration avec Robert Catellana Listephoenix, l’association des Fous de Palmiers et SNP permettent de (...)

Edito

Edito , octobre 2017

2 novembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Depuis un mois nous avons réussi à mettre au point une position cohérente harmonisée avec les "Fous de Palmiers" vis-à-vis de l’administration centrale française, en particulier concernant une vision commune de l’éventuelle réforme de la réglementation en réponse au "lâchage" de la Commission Européenne. Nos deux associations ont convenu de conduire une campagne de communication sur ce sujet. Ensemble, nous (...)