Accueil > Partenaires*Pro > Palm Protect > Enfin...le débriefing de PALM PROTECT PROJECT

Enfin...le débriefing de PALM PROTECT PROJECT

jeudi 13 avril 2017 - Rédaction SNP

JOHN WILEY & SONS
http://eu.wiley.com

Handbook of Major Palm Pests : Biology and Management contains the most comprehensive and up-to-date information on the red palm weevil and the palm borer moth, two newly emergent invasive palm pests which are adversely affecting palm trees around the world. It provides state-of-the-art scientific information on the ecology, biology, and management of palm pests from a global group of experts in the field.

V essential compendium for anyone working with or studying palms, it is dedicated to the detection, eradication, and containment of these invasive species, which threaten the health and very existence of global palm crops.

Malgré son prix # de 200 € il était impossible de ne pas détenir les minutes en quelque sorte de ce projet européen terminé en 12/2014 et qui aura tout de même coûté quasiment 4 M d’€. A vous d’apprécier si cette contribution à été à la hauteur du phénomène et de vos attentes.

Il est à la disposition de tous nos adhérents, en consultation.

Portfolio

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)