Accueil > Documentation > Le Beauveria Bassiana > Enfin.......du nouveau sur BB

Enfin.......du nouveau sur BB

mercredi 24 décembre 2014 - Rédaction SNP

Que devient "l’arlésienne" Beauveria Bassiana" ? Notre moteur de recherche toujours vigilant nous donne les liens suivants

(Société ARYSTA LIFESCIENCE) consultation publiée le 19 décembre 2014

Beauveria Bassiana souche NPP111B005 dossier européen ouvert à la consultation du publique jusqu’au 18 février 2015.
http://www.efsa.europa.eu/fr/consultations/call/141219b.htm

Beauveria bassiana souche 147 dossier européen ouvert à la consultation du publique (jusqu’au 18 février 2015)
http://www.efsa.europa.eu/fr/consultations/call/141219a.htm

 Depuis le temps que nous souhaitions avoir des informations...

Il était inutile de mettre en cause les lenteurs européennes pour un dossier non encore déposé (voir 07/14 le blog de JL Félizia) Ceci précisé c’est un gros travail en langue anglaise.

En termes de délais : à quelle date cette décision de l’EFSA  ? Sera-t-elle positive ? combien de mois encore pour une AMM française ? Sera-t-elle délivrée ?

En attendant il faut agir fermement avec les stratégies autorisées, c’est la conviction de SNP.

 

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)