Accueil > État sanitaire, progression des infestations > Encore des images...

Encore des images...

samedi 22 mars 2014 - Rédaction SNP

http://youtu.be/Nuq4hypS2BI

Toujours intéressant : ces images de Lombardie étonnent par cette sorte de fatalisme à subir les destructions du ravageur. on peut faire beaucoup beaucoup mieux......Nous ne disons pas que les Italiens ne luttent pas contre le charançon nous disons qu’il ne faut pas laisser l’infestation atteindre ce niveau, il faut cogner en amont.

Nous avons depuis deux ans prouvé que par la mise en place d’une protection phytosanitaire on stoppait les attaques , les infestations restant exceptionnelles.  les dispositifs permanents aériens donnent de grande satisfaction bientôt sans doute seront-ils relayés par la pratique des injections en pied de stipe. Cela n’interdit pas tout au contraire de continuer de rechercher d’autres techniques non biocides (répulsifs, perturbateurs de gamètes males, de croissance, organismes oophages.....)

 

Derniers articles

17 avril, par Rédaction SNP

Le piégeage et les e-pièges

N’oubliez pas, vous passez à une autre langue n’importe laquelle et vous revenez au français
Development of Automated Devices for the Monitoring of Insect Pests
Andrea Sciarretta*, Pasquale Calabrese
Department of (...)

17 avril, par Rédaction SNP

L’appel à projets de la région Sud (ex PACA)

la Région Sud vient de refondre totalement son site. Ell nous en a informé. Nous en avons profité pour voir quelle place elle avait réservé à la lutte contre les ravageurs de palmiers(portofolio) L’appel à projets "adopt’un (...)

17 avril, par Rédaction SNP

Les fondamentaux

Pour prendre la mesure de notre défi il faut en rappeler les fondamentaux. On relève par ailleurs
- mention du coût exorbitant de la lutte dans les pays occidentaux
- l’importance du piégeage et de la détection précoce (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)