Accueil > Revue De Presse > Encore cinq palmiers condamnés à Perpignan..

Encore cinq palmiers condamnés à Perpignan..

vendredi 6 novembre 2015 - Rédaction SNP

http://www.lindependant.fr/2015/11/05/encore-cinq-palmiers-condamnes-a-mort,2108826.php

Encore un article affligeant de "L’indépendant" qui ne fait pas honneur à son département le 66 . Contenu inexistant, plus grave le titre + la photo des palmiers cagoulés de noir + sa légende, nous voilà plongés dans la plus sinistre des réalités d’aujourd’hui. Franchement totalement trash....

Non, le journal aurait mieux fait :

* d’informer correctement ses lecteurs des trois stratégies de lutte arrêté du 21( et non 22 ) 07/2010 consolidée au 3/07/2015 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000028323916&dateTexte=20151109

* de nous donner la version de l’administration et des professionnels sur les raisons des graves échecs constatés qui n’ont rien d’inéluctables

* d’interpeller les responsables régionaux du ministère de l’agriculture pour leur demander pourquoi contrairement un arrêté ministériel du 9 décembre 2013, un comité de pilotage portant sur la lutte contre le charançon rouge n’a pas été chez eux, créé.

 Cerise sur le gâteau : un commentaire non modéré d’un lecteur faisant la promotion d’un produit strictement interdit en France depuis deux ans ( voir porto folio)

Portfolio

Derniers articles

23 février, par Rédaction SNP

Créations paysagères en Côte d’Azur

Nul doute que le palmier restera l’honneur....
Le Festival des Jardins aura lieu du samedi 27 mars au dimanche 28 avril 2021. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes lance un concours de créations paysagères sur le thème (...)

21 février, par Rédaction SNP

Des graines de palmiers de 2000 ans

Avec l’accord de SCIENCE & AVENIR nous publions partiellement ce très intéressant article sur la découverte des chercheurs israéliens, ce qui nous donne envie d’en savoir plus (...)

Edito

Edito de janvier 2020

21 février, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Il faut l’admettre, nous sommes à la peine et avons énormément de difficultés à mobiliser les collectivités locales de PACA et d’Occitanie pour prendre leur destin palmier en main. En dehors de la prestigieuse exception de Cannes avec laquelle nous collaborons à préparer , pour le 30 avril 2020, un formidable colloque, nous constatons une sorte de démission collective. Mais on a pas dit notre (...)