Accueil > Revue De Presse > L’Europe, l’Afrique, le Monde > En Chine aussi....

En Chine aussi....

mercredi 6 février 2013 - Rédaction SNP

Le charançon n’a pas frontière et le voilà confortablement installé dans l’Empire du Milieu. L’association va donc ouvrir une délégation à Shanghai ( It’s a joke ?? ...... même si une de nos administratrices s’y rend dans quelques jours, peut-être des reportages photo ou mieux des prix chinois pour le trap control ).

http://cisr.ucr.edu/pdf/rpw-china-li.pdf

 Il s’agit d’un texte de fin 2011 réalisé par l’institut de zoologie de Pékin. On y découvre l’ampleur de l’infestation dans la Chine du Sud. Principales espèces concernées : cocotier, palmier à betel et bien sûr phœnix canariensis . Croissance exponentielle des palmiers infestés et des publications sur le sujet !

En Chine du Sud deux à quatre générations par an avec recouvrement des générations. Les blessures sont bien provoquées par les larves. Plage idéale de développement de 28 à 32°. Copulation des femelles de 7 à 10 am et 4 à 6 pm, ponte 7 à 10 pm . Après copulation les males protègent les femelles ( ça se perd !)

 Méthodes de lutte :

* quarantaine

* surveillance

* contrôle pesticide : en aérien et au sol. On constate l’utilisation très habituelle de l’endothérapie. Un pays de plus............

* captures : de nombreux matériels qui semblent très étudiés

 Conclusion : intéressant, les Chinois sont moins prudents dans l’usage des pesticides, ils semblent aussi plus déterminés que nous.


Derniers articles

23 avril, par Rédaction SNP

Le Beauveria serait-il hallucinogène ?!!

Il y a tout juste un mois nous annoncions la sortie tant attendue, de la nouvelle souche du champignon Beauveria Bassiana NPP-B111005 réputée solution biologique contre le CRP. (...)

Edito

Edito de mars 2018

15 avril, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
La nouvelle du mois est la publication de la décision de la commission européenne d’abandonner la lutte obligatoire contre le charançon rouge au 1er septembre de cette année....... une énorme bévue écologique !
Sur le papier, ç’est mettre à la poubelle toute la réglementation française. Nous avons instantanément sollicité le ministère de l’agriculture (SRAL PACA et DGAL). Silence... la grande muette (...)