Accueil > Documentation > Les molécules de synthèse > EMAB : résidus ?

EMAB : résidus ?

samedi 6 février 2016 - Rédaction SNP

Tea Board of India (TBI)The Tea Board of India (TBI) in January 2016 issued Version 5.0 of the Plant Protection Code (PPC) by expanding the list of pesticides and chemicals to 37 from previous 35 that is permitted for use by Indian tea industry.

The two new additions in the list are Emamectin Benzoate 5 SG and Flubendiamide 20 WG. The addition became mandatory from 1 January 2015.

Use of these two chemicals was cleared by the Central Insecticide Board and Registration Committee.

The new additions were brought following continuous attack by certain types of pests. As per believe, the pests have increased due to climate-change.

The Plant Protection Code is guided by the following principles
• PPFs are essential inputs in the tea cultivation for achieving optimum productivity under present Indian conditions.
• PPC aims to achieve sustainability through Good Agricultural Practices (GAP) including integrated pest management, promotion of alternative control strategies (Biological control etc.) to gradually reduce the dependence on chemicals.
• PPC shall focus on responsible chemical management that includes proper selection, judicious usage, safe storage and proper disposal, occupational health and safety and green chemistry.
• PPC is committed to minimizing the possible negative impact of pesticides on humans, wildlife and the environment. We will achieve this through effective governance, review and monitoring.

Commentaires SNP : Intéressant le constat de l’absence de résidus dans la boisson nationale de tout un continent. Ceci nous remet en mémoire, la contrainte de rabattage inflorescences qui n’est peut-être pas aussi justifiée. Mais attention, l’endothérapie appliquée au palmier n’a rien à voir avec une pulvérisation et la rémanence est bien le contraire de l’absence de résidus. Beaucoup de passionnantes questions encore en suspens. Rappelons que dans l’avis favorable ANSES 29 janvier 2014 qui a permis la délivrance de l’AMM (voir PJ) un point d’étape a été explicitement demandé à la firme.

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

ARTE : Le serial killer de la Côte d’Azur

http://screencast-o-matic.com/watch/cqQrl1tPI3
Le serial killer de la Côte d’Azur
Un petit billet du 19/09 à la mode Arte sur les ravages du charançon. On en voit pas l’utilité sauf à faire un peu d’humour avec un sujet qui (...)

21 septembre, par Rédaction SNP

Le piégeage du CRP : faire encore mieux....

Pour compenser la perte des insecticides en aérien ( retrait de l’Imidaclopride) et l’inéluctable abandon de l’Emamectine Benzoate ( qui n’a obtenu son AMM en 2014 que parce qu’il était mis en œuvre sous forme (...)

20 septembre, par Rédaction SNP

La recherche italienne à la manœuvre....

https://eeerj5v81rju75rep2r8kj-00.mediamonitoring.report/MjA3Ni0yNjA3LQ/Nzc/OTk/MzY4PQ#
Nos amis italiens sont réellement concernés par le charançon rouge ( aucune ironie dans ce propos !) puisqu’ils y consacrent cet (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)