Accueil > L’association > Les éditos > Edito , septembre 2017

Edito , septembre 2017

lundi 2 octobre 2017 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

 Soyons lucides aucun des points évoqués dans notre feuille de route du mois précédent n’a évolué.

* Rapport de l’ANSES sur son audit Var- Est

* Rapport sur l’expérimentation dite de Perpignan

* Evolution de la réglementation française de piégeage du CRP.

* Sort de l’arrêté du 21 juillet 2010 lutte CRP * Résultat AMI PACA

* Les perspectives nouvelle souche 203 du champignon Beauveria Bassiana

* Seul le dernier ( sur lequel nous avons une intervention directe ) partenariat avec le parc national de Port-Cros a quelque peu avancé. 

Nous serons reçus le 9 prochain par le SRAL PACA nous espérons ardemment obtenir des réponses aux questions soulevées.

En même temps pour meubler le silence assourdissant de la DGAL sur l’évolution possible de la réglementation suite à la décision de la Commission Européenne, des bruits courent d’élaboration d’un dispositif de remplacement constitué par un programme collectif volontaire régional. Nous avons déjà évoqué cet outil tout à fait récent de gouvernance pour la première fois cité, pour ce qui nous concerne, dans une réponse ministérielle fin 2016.

https://sauvonsnospalmiers.fr/enfin-un-cadre-pour-les-collectivites-le-pcv.html

Nous vous engageons à faire des recherches Internet pour constater que ce PCV est une véritable "usine à gaz" mettant en branle tous les mécanismes de la nouvelle gouvernance, par ailleurs non aboutie de la santé animale et végétale dans le désordre :

CNOPSAV, DGAL, DRAAF, CRPSAV, ARS....FREDON, FDGDON. Vous aurez du mal à trouver des PCV qui fonctionnent.

Selon nous le mieux est l’ennemi du bien, il faut partir de l’existant, éviter la complexité et surtout avant toute chose de faire un diagnostic sans langue de bois ce qui n’a pas fonctionné. Il n’y a aucune raison de remplacer un arrêté ministériel de qualité par une succession de PCV dont on voit mal quelle pourrait être la spécificité. SNP est tout à fait disposée à apporter sa contribution à l’élaboration d’un tel plan adaptation de l’arrêté national, assurant la mobilisation des propriétaires.

 Ce qu’il faut à tout prix éviter c’est, le mot de Clémenceau......

Hervé Pietra

Président de SNP

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)