Accueil > L’association > Les éditos > Edito novembre 2016

Edito novembre 2016

jeudi 15 décembre 2016 - PIETRA Hervé

Chers amis et passionnés du palmier,

Nous sommes sur le métier depuis tellement longtemps, souvent fourbus d’efforts si mal récompensés, qu’on en viendrait parfois à céder à la désespérance. Pourtant, un espoir est né dans l’Hôtel de notre Région. La navigatrice Maud Fontenoy vice-présidente du Conseil Régional viendrait-elle donner un nouveau cap ? celui d’un plan de lutte intégrée Integrated Pest Management pour sauver nos palmiers le symbole fort et un patrimoine inestimable de notre Sud.

Avec son équipe elle consulte les différents acteurs de la filière et bien entendu notre association. Nous ne pouvons que nous réjouir du sérieux et de l’ambiance de nos travaux. Nous avons pu y faire connaître les grands axes que selon nous, ce plan devrait comporter.

En préambule : remaniement du comité de pilotage CRP PACA, la région en prenant la double commande...

A- Utiliser prioritairement pendant au moins les deux prochaines années de la stratégie 3 Endothérapie Revive avec traçabilité GPS en open source

B- Autoriser à titre expérimental pour des communes volontaires de pratiquer pour un pourcentage limité ( autour de 10 %) de leur patrimoine public palmier une stratégie cataloguée bio sur la base de champignons entomopathogènes Beauveria Bassiana ou Metarhizium autorisation possible d’importation en provenance d’autres pays européens. Suspension de l’utilisation des nématodes par les collectivités. Cellule spéciale de contrôle des performances constituée par Fredon Paca.

C- Lancer un plan régional ambitieux de piégeage de contrôle

D- Ré-examiner complètement de la question de la gestion des déchets

E- Mettre en place un fonds de secours au niveau régional permettant d’aider les propriétaires impécunieux .

F- Mettre en place au niveau de chaque commune une brigade équipée de drônes pour le contrôle des propriétaires indélicats.

G- Lancer une étude SIG les images satellites peuvent-elles permettre à des conditions économiques acceptables la surveillance du patrimoine palmier ?

H- Refondre la formation des professionnels, introduction de la formation permanente.  Apprentissage des outils de gestion client.

I- Programmer le financement d’au moins trois projets de Recherche en 2017-18 français ou étranger J- Établir une convention de partenariat avec les jardins botaniques de la région extension possible en Ligurie

K- Mettre en place un grand plan de communication. SNP est dans ce domaine un sachant, je pense....

L- Mettre en place un conseil scientifique sous forme de forum pour éclairer les décisions du comité de pilotage.

Beaucoup de travail donc, nous l’espérons pour SNP et de très bonnes fêtes de Noël et de fin d’année à tous nos adhérents.

Hervé Pietra

 

Derniers articles

16 septembre, par Rédaction SNP

La chienlit......!!!

Cette dépêche de l’AFP, reprise en boucle par nombreux supports locaux ou nationaux décrit succinctement la grande confusion qui règne dans l’organisation de cette lutte contre le charançon rouge.
Tous les maires concernés (...)

13 septembre, par Rédaction SNP

Le charançon du bout du monde…

DescriptionPenrhyn est le nom de l’atoll le plus septentrional de l’archipel des îles Cook. Appelé également Tongareva ou Mangarongaro, il est situé à environ 1 200 kilomètres au nord-est de Rarotonga. Il s’agit d’un atoll dont le (...)

12 septembre, par Rédaction SNP

Cannes : début de lutte intégrée contre CRP

Nous saluons ce début de communication très prometteur en espérant que les autres collectivités viendront rapidement y trouver l’inspiration. Il apparaît d’ores et déjà évident que la ville de Cannes sera une des premières à (...)

Edito

Edito de aôut 2019

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté est publié depuis le 25 juin mais les communes qui se considèrent comme les plus impliquées ( elles ont, sauf exception, adopté la stratégie d’injection de l’insecticide dénommé Revive) n’ont pas l’air de l’apprécier beaucoup..."Que le ministère abandonne les traitements préventifs sauf pour les communes volontaires, c’est mortifère", reproche Daniel Chabernaud CMSP -ProPalmes83. Le député (...)