Accueil > L’association > Les éditos > Edito de septembre 15

Edito de septembre 15

mardi 29 septembre 2015 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

Après le break de juillet et d’août, voici cet édito pour faire le point d’une situation aimablement qualifiée par un de nos plus fidèles adhérents , de "palmier de crabes". Il n’est d’ailleurs pas le seul. Le Monde sous la plume de Rémi Barroux écrivait récemment" en attendant que les stratégies se précisent, que leur financement soit acquis, le charançon prospère" et le Canard Enchaîné "Tout le monde se chamaille. 0n a déjà perdu quatre ans , pendant ce temps les larves de charançon se sont amplement léchés les babines".

Il faut reconnaître que les différents acteurs de cette saga , fonctionnaires d’État ou européens, millefeuillistes des collectivités locales, firmes, organismes publics de recherche, professionnels des espaces verts, propriétaires privés et leurs associations, journalistes, chacun joue sa partition tout en accusant tous les autres des pires fausses notes !!! 

 Dès le milieu de 2012 nous avions fait le constat de l’incapacité de tous ces acteurs à s’organiser entre eux. C’est la raison pour laquelle en juillet 2013 nous avons été séduits par l’analyse de la DGAL consistant à substituer aux copils départementaux et des Copil régionaux sous autorité préfectorale. Nous ne pouvions qu’applaudir à tout rompre à cette salutaire reprise en main.

 Mais, comme le plus souvent dans notre chère France, les meilleures idées s’étiolent au contact du terrain. Comment expliquer que les sages décision estivales de 2013 attendent décembre pour être écrites, qu’une seule région sur 3 décide de commencer à les mettre en œuvre, que le bon élève PACA ne mette son Copil charançon au travail qu’en novembre 2014, qu’à ce jour sur des travaux que nous savons très incomplets des groupes de réflexion constitués, aucun débriefing n’ait été programmé ?

 Et nous apprenons par hasard et indiscrétion, qu’aprés ce simulacre de concertation, au constat que très peu de progrès sont réalisés sur le terrain, une nouvelle entité nationale échelon suprême de la politique sanitaire animale et végétale a pris des décisions début septembre. lesquelles ? et qui pour les mettre en œuvre ? le COPIL CRP national, il est vrai subliminal est-il enterré ? les COPIL CRP régionaux ..... des enfants mornés ?

Derniers articles

18 octobre, par Rédaction SNP

Attention à la dérive réglementaire.....

deux illustrations récentes......
* liste des produits biocides
Le Premier ministre précise la liste des produits biocides qui ne peuvent pas être vendus en libre service à des utilisateurs non porfessionnels
Le (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Cannes, la suite .....

Les associations qui soutiennent la stratégie 3 du décret du 21 juillet 2010 semblent avoir moins la côte, en tout cas du côté de la Croisette !
La ville de Cannes a peu goûté certaines critiques et dénonce les (...)

12 octobre, par Rédaction SNP

Trop drôle .....la traduction automatique

Trouvé sur le site en l’état ...... en dehors de la forme il y a quelques bonnes vérités !
JARDINAGE Science
Moyens de combattre »Charançon de la paume »
9 octobre 2019 caroline rigondet
Contrôle chimique (...)

Edito

Edito de septembre 2019

18 octobre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
L’encre de l’arrêté pourtant très bref, du 25 juin 2019 n’est pas encore sèche et nous entendons ses détracteurs le vouer aux gémonies au motif qu’il renonce à la lutte obligatoire dans les régions plus exposées pour l’instant, Corse, Paca, Occitanie.
Mais gardons-nous de toute hypocrisie, si la lutte obligatoire n’a pas atteint son objectif dans les régions les plus exposées c’est bien sûr la (...)