Accueil > L’association > Les éditos > Edito de septembre 15

Edito de septembre 15

mardi 29 septembre 2015 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

Après le break de juillet et d’août, voici cet édito pour faire le point d’une situation aimablement qualifiée par un de nos plus fidèles adhérents , de "palmier de crabes". Il n’est d’ailleurs pas le seul. Le Monde sous la plume de Rémi Barroux écrivait récemment" en attendant que les stratégies se précisent, que leur financement soit acquis, le charançon prospère" et le Canard Enchaîné "Tout le monde se chamaille. 0n a déjà perdu quatre ans , pendant ce temps les larves de charançon se sont amplement léchés les babines".

Il faut reconnaître que les différents acteurs de cette saga , fonctionnaires d’État ou européens, millefeuillistes des collectivités locales, firmes, organismes publics de recherche, professionnels des espaces verts, propriétaires privés et leurs associations, journalistes, chacun joue sa partition tout en accusant tous les autres des pires fausses notes !!! 

 Dès le milieu de 2012 nous avions fait le constat de l’incapacité de tous ces acteurs à s’organiser entre eux. C’est la raison pour laquelle en juillet 2013 nous avons été séduits par l’analyse de la DGAL consistant à substituer aux copils départementaux et des Copil régionaux sous autorité préfectorale. Nous ne pouvions qu’applaudir à tout rompre à cette salutaire reprise en main.

 Mais, comme le plus souvent dans notre chère France, les meilleures idées s’étiolent au contact du terrain. Comment expliquer que les sages décision estivales de 2013 attendent décembre pour être écrites, qu’une seule région sur 3 décide de commencer à les mettre en œuvre, que le bon élève PACA ne mette son Copil charançon au travail qu’en novembre 2014, qu’à ce jour sur des travaux que nous savons très incomplets des groupes de réflexion constitués, aucun débriefing n’ait été programmé ?

 Et nous apprenons par hasard et indiscrétion, qu’aprés ce simulacre de concertation, au constat que très peu de progrès sont réalisés sur le terrain, une nouvelle entité nationale échelon suprême de la politique sanitaire animale et végétale a pris des décisions début septembre. lesquelles ? et qui pour les mettre en œuvre ? le COPIL CRP national, il est vrai subliminal est-il enterré ? les COPIL CRP régionaux ..... des enfants mornés ?

Derniers articles

19 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

- Téla Botanica
- Fédération nationale des métiers de la jardinerie
à venir
- Lien horticole
- Plantes & Cités
.......

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)