Accueil > L’association > Les éditos > Edito de novembre 2019

Edito de novembre 2019

vendredi 13 décembre 2019 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

Ce mois l’essentiel de notre énergie a été consacré à la préparation de la 4eme édition des Rencontres de Monaco : Ravageurs de palmiers - 26 novembre 2019.

 Pour cette réalisation la collaboration entre notre association et Robert Castellana Liste Phoenix- réseau franco-italien des jardins botaniques a été exemplaire. Mais rien n’aurait été possible sans la mise à disposition d’une salle et une assistance de la Direction de l’Aménagement Urbain de la principauté (Eric Vermiglio).

 Onze communications françaises, espagnole, italienne ont été délivrées. Présence de l’administration française ( SRAL, FREDON (2) ), les firmes M2 I LS, UPL, Glenbiotech, BioAssays, l’INRA, des collectivités locales importantes Antibes Sophia-antipolis, Cannes, Cavem, Nice.....

 Cela a été pour nous une vraie satisfaction, de réunir en une journée tous les acteurs significatifs ( environ 70) de la lutte pour la protection de nos palmiers. De plus, pour que ces informations de très grande qualité puissent profiter au plus grand nombre, nous avons pu présenter à l’issue sur notre site tous les ppt.

 Et maintenant....... nous entrons dans une phase décisive et critique qui est celle de l’application de la nouvelle réglementation française issue de l’arrêté du 25 juin 2019. En dehors de la zone méditerranéenne la lutte contre le CRP n’est plus obligatoire, qui lui-même ne figure plus dans liste européenne des organismes de quarantaine prioritaires.

 l’État est disposé à restaurer la lutte obligatoire ( les traitements préventifs) à condition que les communes s’engagent à la conduire dans le cadre d’un plan d’action qui doit recevoir l’approbation préalable du CROPSAV de la région. Ce plan devra obligatoirement comporter trois volets :

- gestion optimisée des déchets d’infestation.

- traitement préventif et éventuellement curatif de l’intégralité des palmiers publics.

- plans de piégeage massif y compris, sur la base du volontariat, sur les espaces privés.

 Le rôle des associations de propriétaires et en particulier de SNP est, si nous sommes sollicités, de tout mettre en œuvre pour faciliter la mise au point de ces plans d’action. Mais tout autant, de mobiliser l’opinion publique et la presse sur la responsabilité des collectivités locales qui ne voudraient pas faire cet effort et consacreraient ainsi à court et moyen terme la perte de tout le patrimoine palmier de leur commune.

Derniers articles

17 janvier, par Rédaction SNP

Le dompteur de papilllon....

Observez les yeux composés . Chez les Ptérygotes (insectes pourvus d’ailes), insectes qualifiés de « modernes » le nombre d’ommatidies est souvent comme pour le Paysandisia élevé, laissant pressentir des capacités visuelles plus (...)

9 janvier, par Rédaction SNP

Intéressant éclairage......

Intéressant éclairage et analyse de ce ravageur qui vit en équilibre dans son milieu d’origine sans que l’on sache comment et pourquoi. Ce qui certain c’est que chez nous il est au début de son travail dévastateur, alors même (...)

Edito

Edito de novembre 2019

13 décembre 2019, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ce mois l’essentiel de notre énergie a été consacré à la préparation de la 4eme édition des Rencontres de Monaco : Ravageurs de palmiers - 26 novembre 2019.
Pour cette réalisation la collaboration entre notre association et Robert Castellana Liste Phoenix- réseau franco-italien des jardins botaniques a été exemplaire. Mais rien n’aurait été possible sans la mise à disposition d’une salle et une (...)