Accueil > L’association > Les éditos > Edito de novembre 2018

Edito de novembre 2018

samedi 22 décembre 2018 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

Ce mois a été marqué par deux événements majeurs pour l’association :

1- la participation au colloque CIHEAM FAO de Bari dans lequel ROBERT CASTELLANA ( Riviera Gardens) portait les couleurs SNP. Il a rédigé 5 remarquables dossiers qui feront date dans la littérature du CRP ( tout le monde ne peut pas en dire autant !) 

https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-pyramide-vertueuse.html

https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-pyramide-vertueuse-2-la-detection.html

https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-pyramide-vertueuse-3-le-piegeage.html

https://www.sauvonsnospalmiers.fr/la-pyramide-vertueuse-niveau-4-colloque-fao-de-bari.html

 ( à recevoir le dernier étage de la pyramide)

2- Les retours de notre campagne de mobilisation des grands élus et la très grande satisfaction à la lecture des lettres d’intervention exposant au ministre Didier  Guillaume, les positions de votre association.

on trouve tout cela sur le site sous la plume :

de la sénatrice Jacky Deromedi 

des députés, Geneviève Levy et Éric Ciotti 

des maires , Jean-Claude Guibal (Menton) et David Lisnard ( Cannes).

 

Hervé Pietra 

Derniers articles

21 juin, par Rédaction SNP

Le Beauveria Bassiana..... une trés vieille affaire

Vous avez bien lu ........ une préconisation d’une société savante en 1906 !!! ça fait un peu sourire quand au le 19-20 de FR3 vous présente un nouveau traitement révolutionnaire. Cette fameuse muscardine corrompt les larves ou (...)

20 juin, par Rédaction SNP

Le communiqué de presse M2 ILS

M2 I LS publie un communiqué de presse de victoire ils ont 100 fois raison..... le ministère a parfaitement compris qu’il fallait trouver quelques accommodements provisoires avec la réglementation pour autoriser les (...)

Edito

Edito de mai 2019

23 juin, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Le nouvel arrêté de lutte contre le charançon rouge n’est toujours pas sorti. Il faut dire que le ministère conscient des difficultés énormes consécutives du retrait de solutions phytosanitaires particulièrement insecticides, à la lourdeur des procédures de nouveaux agréments de solutions bio, a fait feu de tout bois pour publier des dérogations articles 53 ( autorisations de mise sur le marché d’une (...)