Accueil > L’association > Les éditos > Edito de février 2018

Edito de février 2018

dimanche 4 mars 2018 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

Ce mois-ci, je voudrais attirer votre attention sur des publications récentes de l’ANSES concernant les néo-nicotinoïdes. L’agence rappelle toutes les missions qui lui ont été confiées par le ministère sur ce sujet polémique. Ceci intervient dans le contexte agité de l’affaire du Sulfoxalfor insecticide avec une AMM de septembre 2017, immédiatement attaquée par Générations Futures, devant le TA de Nice, qui statue en référé et suspend la commercialisation du produit, confirmation express du CE en février .... on imagine l’effet provoqué à l’ANSES. La dessus, tombe cette semaine l’avis de l’agence Européenne EFSA encore plus critique sur cette molécule et les appréciations précédemment portées. On a un peu le sentiment que ces grandes agences résistent mal à la contestation médiatique de leur compétence et de leur objectivité. Nous courrons sérieusement le risque d’une surenchère du principe de précaution. 

Pour nous l’affaire est de la plus haute importance puisque le Confidor perd son autorisation au 1er septembre 2018 sauf dérogation au 1er janvier 2020 demandée par trois ministres (excusez du peu !) . Sans cet insecticide systémique très efficace, rien en curatif et en préventif ni stratégie 1, ni stratégie 2. A SNP pour les raisons maintes fois exposées, nous considérons que la stratégie 3 (endothérapie EMAB Revive) n’a pas les performances suffisantes pour justifier un tel monopole. De plus, compte tenu de son caractère invasif, elle est limitée dans le temps.

On paye ici très cher, l’absence d’investissements recherche depuis cinq ans dans les solutions alternatives. En vrac ; la pratique du piégeage de masse, les barrières répulsives, l’efficacité du Bacillus thuringiensis, la lutte autocide .......

 

Hervé Pietra

---------

 

Derniers articles

21 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

Notre conférence du 28 de ce mois - les ravageurs de palmiers : le défi de d’après-phyto est maintenant annoncée sur trois portails nationaux importants ( voir portfolio)
-  Plantes & Cités échophyto pro (...)

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)