Accueil > Revue De Presse > Deux étudiants lancent un S.O.S. palmiers

Deux étudiants lancent un S.O.S. palmiers

jeudi 4 septembre 2014 - Rédaction SNP

Vive la jeunesse de Haute-Garonne .....les deux compères déjà membres des fous de palmiers , François Grolleau et Serge Dassain sont pied au plancher dans la mobilisation contre le papillon paysandisia qui fait des ravages chez eux aussi . Ils envisagent même de fonder une association à laquelle SNP serait ravie d’apporter son expérience. Ils seront certainement d’un appui décisif pour la pétition que nous mettons au point avec l’association des fous de palmiers pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur l’insuffisance catastrophique de financement sur la recherche nos instituts INRA&CIRAD concernant la lutte contre les ravageurs de palmiers.

Derniers articles

19 septembre, par Rédaction SNP

Le relais des réseaux nationaux

- Téla Botanica
- Fédération nationale des métiers de la jardinerie
à venir
- Lien horticole
- Plantes & Cités
.......

18 septembre, par Rédaction SNP

L’espoir fait vivre...

Un programme de recherche pour des alternatives aux phyto
Thématiques : Démarches "Zéro pesticide", Outils de planification
Région : Échelle nationale
Le 20 juillet, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, (...)

18 septembre, par PIETRA-TALIERCIO Colette, Rédaction SNP

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste...

ENTRETIEN AVEC JUSTIN WHITTLE, entomologiste australien (2016)
ETUDE SUR LE DEVELOPPEMENT DES FERMES DE CRP en Thailande
A travers cet interview, on découvre un type d’agriculture incroyablement dynamique en Thailande (...)

Edito

Edito d’août 2018

19 septembre, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Ça y est nous sommes déjà dans l’aprés phyto. On aurait aimé avoir beaucoup plus de temps mais nous sommes sacrifiés sur l’autel du politiquement , écologiquement correct. Le gouvernement se moque comme d’une guigne des propriétaires de palmiers et n’a vu aucune raison de faire des exceptions au retrait des néonicotinoïdes (Confidor), malgré les observations de l’ANSES pointant l’absence de solutions (...)